Tag : murs

Assemblage d’une ossature bois : 1

Stéphane

Avant une petite semaine de vacances, nous avons fini la saison par l’assemblage d’une ossature bois à Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes 06 ). Ce chantier ne nous a pris qu’une journée, mais ce fut assez dense d’un point de vu technique, aussi je vous en ferai le compte rendu sur plusieurs articles.

Robert, notre photographe était également présent et avec Thi ils préparent un reportage photo pour vous faire vivre cette journée pas à pas.

Assemblage d’une ossature bois :

Comme tout chantier de construction de maison en bois pré-assemblée, la phase du transport est primordiale. En effet il convient de bien déterminer la difficulté du transport pour doser au mieux le niveau d’assemblage et de finition d’un mur. Dans notre région (PACA), les maisons sont souvent construites sur des terrains d’accès complexes (les autres sont déjà bâtis).

Transport des murs par la route :

Sur ce chantier proche de Grasse, nous sommes confrontés à :

  1. une route étroite, montante et sinueuse
  2. une restriction de tonnage sur Grasse et Saint-Vallier
  3. un terrain sur un chemin étroit
  4. une plate forme de travail plutôt confortable

Nous avons pu régler les problèmes du transport, pour arriver, sur ce chantier à bâtir une maison avec des murs pré-assemblés et isolés en usine. Pour rendre cette construction rapide possible, nous avons donné rendez-vous au camion de transport au matin sur une route du Var, longeant le lac de Saint-Cassien. Nous l’avons ensuite accompagné jusqu’au chantier par une route un peu longue évitant les épingles des villages de Spéracédès et Cabris et sans entrer sur la Commune de Grasse. Ce fut toujours assez spectaculaire pour les riverains et parfois  juste pour les feuillages surplombant la route, mais nous sommes ainsi arrivés sur Saint-Vallier-de-Thiey après une heure de route.

Pour accéder au chemin conduisant au chantier, nous avions obtenu une dérogation de tonnage auprès de la Mairie. Nous avons retrouvé sur le village, une grue auto-porté de 55 T (sté Chieusse Levage, aux Arcs-sur-Argens 83) et nous avons organisé la mise en place des engins sur le chantier.

Mise en place des engins sur le chantier :

Le chemin du chantier est par endroit très étroit (3.20 m de large) et nous avons dû sécuriser le trafic et le réguler le temps que la grue et la semi-remorque prenne place sur le chantier.

La grue va se positionner à l’angle Nord Ouest de la dalle et le camion, avec son chargement de murs restera dans un petit renfoncement entre la route et l’entrée du terrain. L’élévation de tous les murs se fera par dessus une haie de cyprès pour rester à distance d’une ligne électrique (une distance de sécurité doit être respectée par temps sec et une autre par temps de pluie -3 m- pour éviter la formation d’un arc électrique avec la grue).

Mise en place des premiers murs :

Pendant que l’on met en place les engins et que l’on prépare le portage des murs (vérification du plan de montage et de chargement, mise au clair des sangles..), une équipe dirigée par Tony et Slavisa prépare le chantier sur la dalle.

Traçage du plan et des ancres :

Dans un premier temps, l’équipe reporte avec décamètres, plans, cordex, le dessin d’exécution de la maison pour déterminer les angles, la position des murs extérieurs, des cloisons ainsi que celles des pièces métalliques devant recevoir les murs.

Une fois que tous les croisements sont tracés et vérifiés conformément au plan de montage, chaque ancre métallique (il y en a de plusieurs formes et dimensions)  est positionnée « à blanc » sur son emplacement.

Après un dernier contrôle global et une vérification du chantier, les ancres sont fixés au sol (tire-fonds métalliques).

Installation des 2 premiers murs :

La mise en place des 2 premiers murs d’une ossature est bien sûr le moment le plus délicat d’une construction avec bien sûr le tout dernier mur. L’assemblage est délicat pour les 2 premiers, car la structure n’est pas stable, (ni équerrée, ni contre-ventée) ce qui nous met à la merci d’un mauvais coup de vent, ou d’un choc. Le dernier mur est quand à lui révélateur d’un bon plan, d’une bonne fabrication et d’un bon montage car il faut que cela rentre (ni trop de jeux, ni pas assez … ).

Le mur bois N°1 est préparé sur son chevalet , puis le grutier (très pro, très précis, merci à lui pour cette journée de travail) élève le mur et nous le présente sur son emplacement.

Le mur est positionné sur ses ancrages, puis nous réglons sont positionnement à l’aide de niveaux et de fil à plomb. Dès que le mur est en place nous le fixons au sol à l’aide des ancres pré-positionnées et nous assurons sa position à l’aide d’épontilles réglables.

Nous procédons de même avec le second mur, afin de créer un angle stable. Ces 2 murs sont solidarisés par des fixations entre eux (l’étanchéité est géré par 2 joints comprimables sur chacun des murs).

Avec ces premiers murs posés, nous allons maintenant pouvoir enchaîner assez rapidement la construction de la maison en ossature bois d’Evelyne et Georges.

   St Vallier-de-Thiez Alpes-Maritimes 06, maison ossature Sy-bois finition enduits

Attention !! nous avons rejoint nos nouveaux locaux !
 
Notre adresse :
4 avenue Marcel Pagnol, l’Atrium B, 13100, Aix en Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

 

 

Montage d’une ossature bois 1 :

Stéphane

Nous venons de terminer le montage d’une maison en ossature bois sur les hauteurs de Pontevès (Var 83). Cette maison dessinée par Charlotte et Jean-Pierre ressemble aux yeux de beaucoup à un bateau posé dans la colline.

Mais en attendant de pouvoir admirer la maison dans son ensemble, nous allons assembler chacun des murs bois.

Construction d’une ossature bois :

Le terrain de Pontevès nous a réservé bien des surprises, mais avec l’aide d’Eric et de l’équipe de M. Dragic, l’ensemble des murs sont à poste et nous commençons la construction de la maison sur la dalle béton.

Les différentes étapes du montage de la maison :

1 : pose de la lisse basse :

nous commençons par poser la lisse basse de la maison. La lisse basse est le premier élément en bois de la construction. Cette lisse est en contact direct avec la dalle béton.

Cette lisse va reprendre les charges des murs, elle est donc positionnée avec précision suivant notre plan de montage et elle est réglée (dans sont horizontalité) avec précision.

Une fois que ce niveau est atteint, la lisse est bloqué sur la dalle à l’aide de pièces métalliques. Nous assurons ensuite la stabilité de l’ensemble et la portance de la lisse en bourrant les espaces entre la lisse et la dalle avec un mortier anti-retrait.

La lisse basse est en contact avec la dalle, aussi, elle est protégée des agressions extérieures par un traitement autoclave du bois (classe 4) et une membrane (diba).

  • protection contre l’eau et l’humidité
  • protection contre les insectes

2 : pose de la seconde lisse :

Comme il n’est pas simple de régler parfaitement la lisse basse sur les 2 plans (verticaux et horizontaux) nous posons une seconde lisse qui assurera une surface parfaite pour la pose des murs de l’ossature bois.

3 : fixation de la lisse à la dalle :

Afin de solidariser l’ensemble et d’apporter à la maison des propriétés mécaniques et parasismiques importantes, ces 2 lisses sont solidairement fixées à la dalle grâce à des gougeons qui traversent le bois et viennent ce reprendre fortement dans la dalle de compression. Ainsi la liaison de la maison en  ossature bois est assurée de la toiture jusqu’aux fondations.

La base de la maison est ainsi durablement et fortement liée au sol et nous pouvons donc procéder à la mise en place des murs en bois et à la structure de l’ossature bois de la maison.

Fréjus 12 Solives

Stéphane

Les solives commencent à prendre place sur la maison de Fréjus (var 83).

Le montage des murs s’est bien déroulé, nous avons profité d’une bonne fenêtre météo avec un temps froid mais sec pour fermer la maison et poser nos solives et le plafond.

Dans notre système constructif, les deux derniers madriers sont usinés, entaillés (en queue d’aronde femelle) à des endroits prédéfinis pour pouvoir recevoir les solives (dont les extrémités sont taillées en queue d’aronde mâle). Les solives, hautes de 22 ou 26 cm sont, comme l’ensemble des pièces en bois de la maison, identifiées et positionnées sur un plan de montage par un numéro et un code de localisation.

Une fois que les murs sont achevés (22 madriers en hauteur), nous rentrons et posons sur la dalle, l’ensemble des solives que nous répartissons dans chacune des pièces de la maison bois. Une fois que les solives sont identifiées et pré-positionnées, nous les plaçons à deux (un ouvrier sur chaque mur) et les enfonçons dans leurs entailles respectives.

La forme en V des solives et des entailles dans les murs permet au solives d’être naturellement bloquées sans avoir recours a une fixation mécanique ou chimique.

Ce principe de queue d’aronde est un assemblage de tradition en ébénisterie et en menuiserie. L’assemblage en queue d’hirondelle (ou queue d’aronde) est l’assemblage le plus solide qui soit pour assembler en bout deux planches ou poutres de bois massif (une boite, un meuble et donc des murs avec des solives pour ce qui nous concerne) . C’est aussi le reflet d’un savoir faire historique de notre partenaire Belge et de ses charpentiers.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Queue_d%27aronde

Cette technique est si performante qu’elle nous permet d’obtenir des résultats élevés en matière de résistance de nos maisons en bois aux contraintes sismiques (les solives ne peuvent pas être facilement déplacées ou arrachées) et incendies (les solives massives vont résister bien plus longtemps à un feu qu’une poutre tenue par un sabot métallique en U, qu’une poutre béton, dont les aciers vont céder ou qu’un IPN ).

Quand les solives ont été posées, nous avons élingué des panneaux en bois-aggloméré de qualité marine qui sont cloués sur les solives afin de refermer la maison. Ces panneaux vont constituer le plafond de la villa (ils ont une face laquée blanche) et le support technique de notre toiture (calage de pente, isolation et étanchéité par dessus).

La maison commence à ressembler à ce qu’elle sera dans quelques semaines. Les volumes sont définis et les vues cadrées. Demain nous avons prévu de faire avec les électriciens et plombiers une réunion de lancement du second œuvre pour positionner et valider les appareillages électriques, les sanitaires, les options…

Le planning court toujours pour que la maison bois soit prête cette été à la location. Si des vacances dans le Var,  en bord de mer vous tente, contactez-nous…..

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

Fréjus 11 élévation des murs

Stéphane

La semaine avance avec l’élévation des murs.

Nous avons atteint hier le 19eme rang de madrier et les cadres des fenêtres et des coulissants sont en place. Nous devrions d’ici la fin de la semaine atteindre le solivage, terminer l’élévation des murs et peut-être même couvrir la maison.

Christian est venu prêter main forte à l’équipe de montage et vérifier l’ensemble des murs pour préparer au mieux les futurs finitions dans la maison. Pour ceux qui ne le connaisse pas, Christian est « la touche finale » de nos maisons. C’est le couteau suisse de notre entreprise, toujours prêt et toujours là pour fignoler, améliorer, rendre beau, rendre service sur nos maisons. Il sera l’oreille et la main de nos clients sur cette maison pour faire que tout soit en ordre pour le grand jour.

Cette semaine il met ses connaissances et son enthousiasme au service de Marius et des autres compagnons pour que l’assemblage des madriers et l’élévation des murs se passe au mieux.

Hier, la société Millet, nous a livré les menuiseries de la partie bois de la maison (aluminium de la gamme alizée, pour les coulissants  et pvc plus petits ouvrants). Nous aimons travailler avec cette société Vendéenne qui propose des produits de qualité et un service après vente performant.

Les menuiseries du rez de jardin seront sur le chantier la semaine prochaine.

La semaine prochaine nous pensons terminer l’élévation des murs et nous  allons également procéder à une réunion de chantier afin de caler les dernières modifications envisagées (position des sanitaires, plan électrique, suppression ou pas d’un mur séparant le cellier de la cuisine…). A la suite de cette réunion, et dès le début de l’année nous débuterons le second œuvre de la construction (plomberie et électricité) pour pouvoir étancher la toiture terrasse au plus vite.

En fin de semaine, les maçons vont revenir pour préparer l’étanchéité des murs périphériques du sous sol avant que Cédric  (Olivier TP) ne prépare les drains et remette en place les terres autour de la maison.

Le bois avance …..

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

 

Fréjus 10 montage des murs

Stéphane

 

Le montage des murs débute sous un grand soleil sur la baie de Fréjus.

Ce matin nous avons ouvert nos paquets (un peu avant Noël) de madriers bois pour faire un premier repérage. Ensuite, nous avons fixé sur chaque poutre de sol le plan de montage du mur qu’elle va supporter. Ce plan indique les côtes des madriers, leur numéro de rang, les réservations électriques prévues, les points d’équerrages….. Chaque madrier est identifié pour le montage des murs par un double numéro. Le premier numéro correspond au numéro du mur dans lequel il trouvera sa place ( de 01 à xx), le second indique la position de ce madrier dans le mur (de 02 à 22 pour une maison avec une hauteur standard -2.75 m- le numéro 01 étant réservé à la poutre de sol nommée S1).

 

Ensuite vient une vaste période de manutention, un mikado géant dont l’objectif est d’extraire chaque bois de son paquet et de le transporter jusqu’au pied du mur ou il sera ensuite monté ! D’habitude nous nous aidons d’une grue ou d’un Manitou pour cela. Sur le chantier de Fréjus cela n’est pas possible car le terrain est en forte pente et nous n’avons pas pu procéder au remblayage de la périphérie de la maison.

Quand on n’ a pas de pétrole, on a des idées et quand on n’a pas de machines on a des bras…. Aussi, nous sommes arrivé avec une double équipe (6 personnes) pour nous atteler à cette tache. Un peu avant midi, les équipiers avaient dispatchés assez de poutres pour envisager de commencer le montage des murs.

Après une petite pause repas au soleil de décembre avec une vue sur la baie de Fréjus nous nous attaquons au montage des bois.


La cela devient simple et efficace. C’est un grand jeu de construction.

Chacun de nous a une ceinture porte-outil garnie d’une multitude de vis, d’un marteau de charpentier, d’une visseuse-choc, d’une cale…

Chacun de nous se positionne au pied de ce qui deviendra un mur et là, tous au même rythme nous commençons le montage des murs (il est pratique et important, pour les équerrages et le contreventement, que les rangs des murs s’élèvent ensemble).

Le travail de montage des murs est assez simple, car l’usine a tout prévu pour nous faciliter le travail. Les bois sont coupés à la bonne taille, étiquetés, les trous des vis sont pré forés, les équerrages déjà coupés. Nous devons poser le madrier 2 sur le 1, vérifier les alignements, la verticalité et le niveau puis ficher les vis dans les réservations. Après nous passons au 3….

Rien de très complexe, mais c’est redoutablement efficace.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

Call Now ButtonAppelez-nous
Contactez-nous
close slider