Category : Var (83)

Chantier dans le var

Construction en ossature bois

Stéphane

Nous allons poursuivre le récit de la construction en ossature bois d’une maison de plein pied que nous avions vu ici .

L’assemblage des murs :

Différentes techniques de construction d’une ossature :

il existe 4 façons principales de construire une maison en ossature bois.

  1. la construction en 3D :il s’agit ici de construire en usine des modules complets en 3 dimensions (plancher-murs et plafonds) le plus abouti possible. En général ces modules contiennent la structure, les menuiseries, mais aussi le bardage, l’étanchéité à l’air et à l’eau, des finitions intérieures… Cette technique permet le pré-usinage le plus complet possible et dans le principe un gain de temps et d’argent car il peut y avoir une automatisation, une industrialisation et une standardisation très poussée de la construction. Les inconvénients de cette technique réside dans la standardisation (il y a souvent un air de déjà vu et une faible adaptation de l’architecture au terrain), dans les jonctions entre les modules (justifications esthétiques..) et surtout dans la logistique (il faut de la place pour transporter tout cela et monter avec une grue..). Cette solution permet un hors d’eau, hors d’air dans la journée.
  2. la construction en 2D : Là aussi, l’idée est d’avancer le plus possible la construction en atelier (ou l’on est au sec, avec beaucoup d’outillages…). Au lieu de construire une « boite 3D », on va assembler dans cette technique des murs, des planchers…. Ces éléments en 2 dimensions sont ensuite transportés et assemblés sur le chantier pour reconstituer la maison. C’est une solution intermédiaire qui minimise les problèmes d’accès et de transport (sans les annuler totalement) et qui permet de réaliser le chantier hors d’eau, hors d’air en moins d’une semaine.
  3. La construction modulaire : Il est ici question d’apporter sur le chantier des éléments, des parties de murs. Ces éléments préparés en atelier par des robots de coupe (type K2 et K3) sont identifiés, repérés et prêts au montage. Il n’y a donc pas de coupe et le chantier devient juste un enchainement d’assemblage suivant un plan d’exécution pré-défini. Ce mode de travail conjugue les avantages d’une pré-industrialisation avec la rapidité d’exécution et la précision des assemblages sans avoir de contraintes d’accès sur le terrain (pas de transports lourds, pas forcement de grue, pas besoin de beaucoup de place .. ). Un chantier dans ces conditions est généralement hors d’eau et hors d’air en 2 semaines.
  4. La construction à façon :  C’est le mode de construction artisanal, traditionnel. Un ou plusieurs artisans coupent et assemblent directement sur le chantier tous les éléments nécessaires à l’édification de la maison à partir d’un simple stock de bois. Cela nécessite du temps et une grande attention et technicité de la part des compagnons bâtisseurs puis qu’ils  sont tout à la fois les exécutants, les monteurs et les contrôleurs. cela nécessite également d’avoir beaucoup d’outillages sur le chantier. Dans cette forme de construction de maison en ossature bois le stade du hors d’eau et hors d’air est atteint entre un et 3 mois.

Chez Maison bois coté sud nous travaillons avec les 2 techniques intermédiaires qui nous apportent suffisamment de précision dans l’exécution et le montage tout en nous préservant des grosses problématiques de transport. En effet, nos maisons sont toujours uniques et une pré-coupe nous permet d’être rapides dur le chantier, mais en Provence les terrains sont de plus en plus rares et difficiles d’accès .. Il est parfois difficile d’arriver au pied de la futur maison avec un petit camion, ce qui rend la construction 3 D impensable et bien souvent même la 2 D difficile.

Alors pour travailler rapidement, dans de belles conditions techniques sur des terrains éloignés de grands axes, nous construisons comme dans ce chantier nos maisons par éléments modulaires.

Construction d’un mur :

Après avoir réalisé la pose des lisses de sol, nous devons procéder au montage des murs en bois de la maison. Cette opération commence par un repérage des bois préparés par l’usine. Chacun des bois est repéré par une étiquette. Sur cette étiquette est mentionné

 

 

 

 

  • le nom du chantier
  • le numéro du mur pour lequel cet élément sera utile
  • le numéro de rang ou de place de ce bois dans le mur
  • un code de production machine (code Cadwork)
  • parfois dans de gros chantiers un positionnement initial sur le chantier (ex : étage ou annexe..)

 

 

 

Ensuite nous étudions le plan d’ensemble de la maison pour voir les spécificités (assemblages particuliers, poteaux de renfort, réservation, renforts de charges… ). Ce plan d’ensemble est décliné en une série de plans (1 plan par mur, 1 mur pour chaque plan). Ces plans de montage sont disposés sur chaque lisse de sol, qui est numérotée et marquée sur la dalle pour plus de sécurité.

Nous procédons ensuite à l’assemblage du premier mur. Un montage à blanc se réalise sur le sol, à l’horizontal. Les bois nécessaires sont rassemblés, puis agencés pour prendre la forme de la future structure. Ces bois sont ensuite emboités les uns dans les autres (des encoches d’assemblage sont positionnées sur les bois par le robot de coupe à l’usine, ce qui nous permet de réaliser sur le chantier :

  •  un assemblage rapide –on ne cherche, ni ne mesure la position des bois-,
  • un assemblage précis –chaque position prévue est pré-coupée au mm près
  • un assemblage solide et durable -avant même le vissage, les bois sont solidarisés par ces encoches

Nous vérifions ensuite si les dimensions et les équerrages du plan sont identiques à celles que nous mesurons sur le mur. Enfin, nous solidifions l’ensemble par un vissage de tous les bois.

Le mur ainsi constitué va pouvoir être « levé ».

Dressage des murs :

Le premier mur est ensuite positionné à la verticale, puis implanté sur la lisse de sol lui correspondant (le mur 1 sur la lisse 1….).

Nous vérifions son implantation, sa verticalité et son horizontalité avant de le fixer définitivement sur la lisse à l’aide de vis. Dés que le premier mur est en place, nous allons le caler provisoirement avec des contreforts pour éviter tout mouvement dû au vent. Alors nous pourrons débuter le montage, puis le dressage du second mur (qui sera un mur perpendiculaire au premier, afin de pouvoir les solidariser ensemble et par là-même, rigidifier la structure.

Mur, après mur, la maison va ainsi sortir de terre, pour faire apparaître l’ensemble de la structure porteuse (certain l’appelle le squelette) de l’ossature bois.

Contreventement de la structure :

Une fois que la structure, l’ossature de la maison est en place il faut la contreventer. en effet si l’ensemble des membrures en bois peuvent reprendre des charges verticales énormes (en gros elles vont transférer au sol le poids des étages de la maison, ses planchers, les habitants, la toiture, la neige….) elle ne peut pas résister efficacement contre un mouvement horizontal. Les mouvement horizontaux pour une maison, c’est principalement les vents, mais aussi un tremblement de terre. Pour consolider notre structure, nous allons visser et clouer sur les montants verticaux et les lisses un panneau structurant.

 

Vous pouvez faire vous même cette même expérience. Prenez un cadre photo et tentez de le déformer en appuyant dessus et sur les cotés. il reste stable ! Maintenant, retirez le verre du cadre et faites la même chose … Voilà, vous savez exactement ce qu’est le contreventement !!

Pour nous adapter à notre climat, nous avons choisi de contreventer nos maisons avec un panneau de fibre de bois hautement compressé nommé DWD. Ce panneau permet de contreventer mais aussi de laisser respirer la maison et la structure, d’inhiber une part des ponts thermiques et surtout d’augmenter grandement l’inertie thermique de nos maisons. Cet inertie améliore de façon importante le confort d’été des maisons.

Voici pour les grandes étapes de la construction des murs d’une maison en ossature bois.

 

 

 

 

Construction d’un plain-pied en bois

Stéphane

Nous entamons la construction d’un plain pied en bois dans le Var, proche de notre dépôt de Rocbaron. Nous en sommes maintenant  à notre seconde semaine de construction (après la réception de la dalle béton).

Les phases d’une construction bois (1)

Je vais vous présenter avec cette maison les stades importants de la construction d’une maison en ossature bois.

La livraison du kit bois :

Bien souvent dans la région PACA, les terrains sont beaux, verts et avec une belle vue mais difficilement accessibles ! C’est le revers de la médaille. Bien loin des paysages et des routes Belges d’où viennent nos bois, cette topographie nous impose un peu d’organisation.

Dans la construction bois il existe 4 méthodes principales :

  1. la construction 3D, qui consiste à transporter une maison complète (en général de petite taille pour des raisons de logistique -taille des routes et des camions) ou des blocs d’une construction. Ces éléments sont finis (ou du moins très avancés, fenêtres posées, électricité, revêtements ..). C’est une solution nécessitant beaucoup de place qui est surtout utilisé pour des habitations de loisir et des bureaux en France.
  2. la construction 2D, elle propose de transporter sur le chantier des murs complets et le plus finis possible. La limite de ces murs, sont la taille (c’est complexe au delà de 12 m de long, car les transports deviennent des convois exceptionnels et le poids ).  Ces murs sont ensuite  grutés directement de la remorque sur la dalle de la maison. Cette manœuvre, délicate doit être réalisée dans de bonnes conditions (place pour positionner les camions, volume libre pour gruter, taille de la grue suffisante, météo favorable..) afin de ne pas endommager les murs.
  3. La pré-coupe et l’assemblage numérique en usine. c’est une technique qui permet de modéliser informatiquement une maison en 3 dimensions et de faire couper et préparer tous les éléments de structure en usine sur des machines de coupe numérique (type K2 et K3).
  4. La coupe et l’assemblage de la totalité de la maison sur le chantier à partir d’éléments bruts.

Bien souvent nous optons pour la troisième solution qui permet d’allier les avantages de la pré-industrialisation (travail au sec en atelier, grande exactitude de réalisation, respect des calculs et des plans, rapidité de mise en œuvre sur le chantier) et la souplesse de transport avec des éléments légers et modulaires.

 

C’est cette souplesse et cette facilité dans le transport que nous avons recherché sur ce chantier de Garéoult dans le Var. En effet le terrain, même s’il n’est pas trop loin de la route conduisant à La Roquebrussane, il n’est desservi que par un chemin de pierre étroit, pentu ne permettant pas l’accès à de trop gros camions. L’atelier Belge nous a donc fait parvenir un kit complet de réalisation composé d’éléments de bois coupés et numérotés. Ces éléments nous arrivent sous la forme de palettes d’éléments triés que nous pouvons facilement manipuler (nous pouvons même les déplacer à la main si nécessaire. Nous l’avons fait il y a quelques années pour acheminer les éléments d’une surélévation sur le centre ville d’Aix en Provence).

Pour notre chantier de construction bois, nous avons procédé à une livraison en semi-remorque sur la plateforme logistique des établissements Verdi. (un grand merci pour leur accueil et le professionnalisme des caristes !).  Nous avons ensuite procédé à une transbordement de la semi-remorque à un camion grue plus petit d’Altéad Var. C’est ce camion qui nous a approvisionné sur le chantier et qui a disposé l’ensemble des bois à coté de la maison grâce à sa grue de 24 m.

La pose de la lisse

Une fois tous les bois mis en place nous sortons le paquet constitué avec les lisses basses. Il est facilement identifiable parmi les autres grâce à sa couleur caractéristiques des bois autoclaves. En effet la lisse est particulièrement exposée aux éléments lors de la construction. c’est le bois qui va faire l’interface entre les murs et la dalle, elle est donc protégée par un traitement de classe 4 (résistance à l’eau). Ce traitement donne une couleur brune ou verte à ces bois ce qui dénote au milieu des éléments composants les murs, qui sont eux très blancs.

Les lisses, sont déposées une première fois à blanc sur la dalle, suivant le plan de construction afin de vérifier si il ne manque pas d’élément et si l’ensemble s’ajuste correctement.

Une fois ce contrôle visuel effectué, un Diba (membrane de protection et de rupture capillaire) est installée sous la lisse basse. Désormais protégée d’éventuelles remontées d’eau au travers de la dalle béton constituant ici notre support nous pouvons régler et fixer la lisse de sol.

Pour cela nous nous appuyons sur un pré-assemblage de ces bois de lisse et un plan de placement fourni par le bureau d’étude. En suivant ce plan, nous positionnons toutes les lisses et nous les calons avec des équerres métalliques. Une fois en place, nous procédons ensuite au réglage de la hauteur et de l’horizontalité des lisses. Quand tout est en place, ces bois sont calés avec un mortier et enfin solidarisés à la dalle et aux fondations à l’aide de goujons à expansion.

Nous voici désormais prêts à assembler les premiers murs !

Nous verrons la suite de ce montage dans un prochain article.

Maison bois coté sud

04.94.723.723.

Aix en Provence et Montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

Implantation d’une maison à Garéoult

Stéphane

C’est dans le Var, dans la campagne  de Garéoult que nous allons construire notre prochaine maison.

Construire en bois à Garéoult :

Cela fait bien des mois, que nous accompagnons un couple de clients dans leur désir de construire une maison confortable écologique et économique.

Leur parcours pour choisir un terrain a été long et complexe, presque décourageant ! Nos clients ont tout d’abord projeté une maison sur un terrain proche d’un monument Historique sur la Roque d’Anthéron. Sur la base d’un ancien permis de construire, un architecte travaille sur un projet très provençal afin de satisfaire les spécifications de la mairie et des ABF (Architectes des Bâtiments de France). Après des semaines d’études et de travail commun, il apparaît que la vente du terrain n’est pas aussi simple qu’il y parait et que le projet va prendre du retard et sans doute ne jamais aboutir.

Il faut se rendre à l’évidence malgré tous les efforts possibles, nous ne pourrons pas construire ici ! Beaucoup de déception et de temps perdu, mais, le hasard et la chance existent aussi, heureusement ! La chance vient ici sous la forme d’une proposition de terrain à 100 km de là .. C’est incroyable, mais le terrain se trouve dans le Var à Garéoult, à quelques encablures de notre base technique de Rocbaron.

Nos clients s’y rendent, l’endroit est calme, arboré et exposé Sud-Est. Le charme opère et une proposition d’achat est faite immédiatement.

C’est dit, nous construirons à Garéoult !

Etudes structures, dessins et devis :

Le plan de la maison :

Nous nous lançons donc dans l’étude des plans de la maison pour réaliser l’ensemble des devis et chiffrages du projet. Ici, nous prendrons comme base les plans modifiés par les propriétaires de la maison qu’ils avaient prévu pour la Roque d’Anthéron. La maison sera donc un plein pied, ouvert sur le soleil au Sud-Est et la piscine une restanque plus base. D’inspiration provençale, elle sera un peu plus grande que prévu avec un vaste espace de vie, très vitrée sur la façade Sud et la terrasse à l’Est.

La partie séjour est très ouverte également avec une cuisine et un cellier au nord d’un premier élément. De l’autre coté d’une vaste entrée s’organise la zone nuit de la maison avec 2 chambres et un bureau. Le calme est ainsi assuré !

Suivant un principe architectural simple, chaque volume et chaque espace a sa toiture.

Lancement du chantier :

C’est Eric, terrassier à Montfort-sur-Argens, qui ouvre le chantier par 3 journées de bucheronnage. Une fois que le chemin d’accès a été débroussaillé et que la multitude de petits pins qui avaient envahi le terrain ont été débités, le terrassement a pu débuter entre 2 orages !

Dans un premier temps, Eric a réalisé une plate-forme sur laquelle, il a ensuite pu, avec notre client et le maçon implanter les fondations de la maison.

Enfin, en jonglant, une fois encore avec les pluies, Eric a pu ouvrir les fouilles pour préparer le travail de ferraillage et de coulage des fondations.

Nous avons tous hâte de pouvoir démarrer la construction la semaine prochaine ! Pour notre part, les éléments en bois de la maison sont en cours d’usinage dans notre atelier de Belgique. Il devraient pouvoir nous parvenir dans un mois, le temps pour les équipes de maçons de nous réaliser une dalle.

A bientôt pour la suite de cette maison à ossature bois.

Maison Bois Coté Sud

Aix en Provence 13090

Chantier de Garéoult, Var, 83 en région PACA.

 

 

 

 

 

Pose de la première poutre

Stéphane

La pose de la première poutre, (dite : poutre de sol S1, dans notre entreprise de construction bois) est bien sûr primordiale pour la bonne réalisation d’une maison en bois, qu’elle soit en ossature bois ou en bois massif.

Pose de la première poutre :

 

 

 

 

 

 

Avant de poser cette première poutre, il faut préparer son assise et le support qui va la supporter. Le plus souvent nous utilisons une dalle de béton que le maçon va nous préparer. Une dalle de compression en béton, sur vide sanitaire est intéressante à plusieurs titres pour l’édification d’une maison en bois ; elle permet en effet :

  • une grande stabilité
  • un bon confort phonique
  • une bonne protection contre les remontées d’eau
  • une barrière contre les insectes
  • une masse thermique appréciable pour le confort d’été

Il existe toutefois d’autres solutions suivant les contraintes que nous rencontrons (terrain peu porteur, accès complexes, planning serré..). Nous avons parfois utilisé des radiers, des radiers sur reconstitutions de sol, des pilotis ou des techno-pieux….

Préparation du support :

Les fondations et la dalle sont réalisées par un maçon avec parfois l’appui d’un bureau d’étude géotechnique (pour l’analyse de sol) et d’un ingénieur structure ou béton pour le dimensionnement des ouvrages (aciers..). Nous transmettons à tous un plan de dalle souhaité (pour reposer au mieux nos bois et faciliter la pose de la première poutre) ainsi que nos descentes de charge.

Ce plan comporte les dimensions externes, les diagonales (pour vérifier les angles) et la position des appuis que le bureau d’étude de Séquoia a déterminé. Ce document va nous servir pour la réception de ce support. Lors de cette réception de la dalle, préalable à la pose de la première poutre, nous vérifions la garantie décennale du maçon, la dimension et la forme de l’ouvrage ainsi que sa planéité et son état de surface.

Tout va bien, nous pouvons faire livrer les bois qui vont constituer la future maison !

Mise en place de la poutre de sol :

Après la livraison et le déchargement, nous mettons de côté les bois de la première poutre S1. Cette manipulation est simplifié par la couleur distinctive de cette poutre. En effet, si tous les autres bois ont la couleur blanche de l’épicéa, la poutre de sol est d’une couleur bien plus foncée tirant entre le marron et le vert. Cette couleur spécifique est dûe au traitement à l’autoclave de classe IV que reçoit ces bois.

Le traitement en autoclave permet une imprégnation jusqu’au cœur du bois par une mise au vide. Le bois auto clavé bénéficie d’un traitement en profondeur qui le protège des agressions des insectes, champignons…. Une poutre de classe 4 résiste à un contact permanent avec le sol. Ce bois résiste également à une humidification fréquente ou permanente.

Nos poutres de sol sont auto clavées car elles vont être l’interface entre la dalle de compression et les murs. Ainsi le bâtiment se trouve protégé.

Pose des poutres :

Tous les éléments de construction et toutes les poutres sont numérotés et étiquetés dans notre principe de construction. Bien sûr, les poutres de sol ne font pas exception à cela. Nous utilisons ces numéros de bois ainsi qu’un plan détaillé pour positionner puis fixer les poutres de sol. En suivant ce plan nous posons sur la dalle les poutres de sol, puis nous les solidarisons ensemble par vissage.

Quand toute la base est constituée, les bois sont positionnés sur la dalle exactement. Les côtes et les diagonales sont vérifiés, puis l’emplacement des bois est figé, assuré par la fixation d’équerres métalliques entre ces poutres de sol et la dalle béton.

Dès que ce positionnement est réalisé nous veillons au réglage en altimétrie et planéité de l’ensemble pour partir sur de bonnes bases constructives. Ce réglage se fait à l’aide d’un niveau laser ou électronique et de niveaux hydrauliques. Quand tout est bon les bois sont définitivement ancrés au sol à l’aide d’équerres  et de goujons de fixation (pour solidariser les murs en bois avec la dalle et les fondation -règles parasismiques-).

Le premier rang de bois étant en place, nous allons pouvoir débuter l’élévation des murs de la maison en bois.

 

Labo en bois

Stéphane

Un petit point de chantier sur la construction du Laboratoire en bois que nous construisons pour l’Observatoire Français d’Apidologie dans le massif de la Sainte-Beaume.

Premier mois de chantier :

Le labo en bois est en chantier depuis une trentaine de jours maintenant. Après une mise en place sous la neige et la pluie pour le terrassement et les fondations, le soleil est venu à notre secours pour la suite du chantier.

Vide sanitaire :

Un vide sanitaire enterré de 60 cm de haut a été construit. Il permettra d’isoler le laboratoire et les bureaux du centre d’Apidologie de l’humidité importante du terrain (la Sainte-Beaume est le « château d’eau » de la Provence), mais aussi d’y faire passer les réseaux d’eau et d’électricité que Patrice Chaix (électricien au Plan d’Aups) a installé.

Tout le vide sanitaire isolera également la partie habitable par le sol à l’aide d’hourdis en polystyrène. L’ensemble de la dalle est ensuite ferraillé avant le coulage d’un béton dosé à 350 kg/m3 provenant le la centrale Cemex de Brignoles / La Celle.

Après 10 jours de séchage, les éléments en bois de la maison arrivent de Belgique.

Déchargement du labo en bois :

Le camion est un semi-remorque, long et difficilement maniable. C’est toujours la même compagnie qui nous apporte nos bois préparés en Wallonie. Ils sont fiables, ponctuels et volontaires, ce qui est un très gros avantage lorsque nous sommes, comme ici, avec des accès complexes. Sur ce chantier du Var, nous avons dû prépositionner le camion sur un petit parking à quelques centaines de mètres de notre chantier. Sur place nous avons procédé au déchargement de tous les paquets de madriers, puis à l’aide d’un chariot télescopique et de celle de Stéphane et Jean-Marie (qui ont réalisés la maçonnerie du labo en bois) Nous avons acheminé le tout au plus prés de la dalle.

 

Pose de la lisse de sol :

Pendant le transfert des bois, vers la dalle, une équipe s’est occupée d’installer le premier rang de nos madriers. Ce rang est extrêmement important pour une construction de maison en bois massif. En effet, il n’est pas possible de récupérer en cours de montage une erreur de planéité et d’aplomb d’un mur.

Aussi, ce premier rang, qui compose la lisse de sol doit être installé avec beaucoup de précautions. Cette lisse est constituée de madriers contre-collés spécifiquement traités (autoclave  de classe 4) pour résister à l’eau stagnante, aux insectes, champignons… et protégés par une membrane (diba) à leur base.

Ces bois sont positionnés suivant le plan de montage (un peu complexe, sur ce chantier, avec des angles particuliers). Les angles sont vérifiés, puis, nous réglons les bois en hauteur, planéité et horizontalité. Lorsque tout est correct sur les 3 axes, l’ensemble est fixé sur la dalle à l’aide d’équerres métalliques et de clous à béton.

Édification des murs :

Chaque mur est ensuite repéré et numéroté (ici de 1 à 19). Sur chacun des murs, nous positionnons un plan de montage, qui indique la position de chaque madrier, dans le mur et ses spécifications.

Dès lors le montage peut commencer !

Mazaugues, 83136, dans le Var maison bois massif ITE et bardage

Notre adresse en région PACA :
4 avenue Marcel Pagnol, l`Atrium B, 13090, Aix en Provence 
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

1 2 3 11
Contactez-nous
close slider
Call Now ButtonAppelez-nous });