Tag : montage

Construction d’un plain-pied en bois

Stéphane

Nous entamons la construction d’un plain pied en bois dans le Var, proche de notre dépôt de Rocbaron. Nous en sommes maintenant  à notre seconde semaine de construction (après la réception de la dalle béton).

Les phases d’une construction bois (1)

Je vais vous présenter avec cette maison les stades importants de la construction d’une maison en ossature bois.

La livraison du kit bois :

Bien souvent dans la région PACA, les terrains sont beaux, verts et avec une belle vue mais difficilement accessibles ! C’est le revers de la médaille. Bien loin des paysages et des routes Belges d’où viennent nos bois, cette topographie nous impose un peu d’organisation.

Dans la construction bois il existe 4 méthodes principales :

  1. la construction 3D, qui consiste à transporter une maison complète (en général de petite taille pour des raisons de logistique -taille des routes et des camions) ou des blocs d’une construction. Ces éléments sont finis (ou du moins très avancés, fenêtres posées, électricité, revêtements ..). C’est une solution nécessitant beaucoup de place qui est surtout utilisé pour des habitations de loisir et des bureaux en France.
  2. la construction 2D, elle propose de transporter sur le chantier des murs complets et le plus finis possible. La limite de ces murs, sont la taille (c’est complexe au delà de 12 m de long, car les transports deviennent des convois exceptionnels et le poids ).  Ces murs sont ensuite  grutés directement de la remorque sur la dalle de la maison. Cette manœuvre, délicate doit être réalisée dans de bonnes conditions (place pour positionner les camions, volume libre pour gruter, taille de la grue suffisante, météo favorable..) afin de ne pas endommager les murs.
  3. La pré-coupe et l’assemblage numérique en usine. c’est une technique qui permet de modéliser informatiquement une maison en 3 dimensions et de faire couper et préparer tous les éléments de structure en usine sur des machines de coupe numérique (type K2 et K3).
  4. La coupe et l’assemblage de la totalité de la maison sur le chantier à partir d’éléments bruts.

Bien souvent nous optons pour la troisième solution qui permet d’allier les avantages de la pré-industrialisation (travail au sec en atelier, grande exactitude de réalisation, respect des calculs et des plans, rapidité de mise en œuvre sur le chantier) et la souplesse de transport avec des éléments légers et modulaires.

 

C’est cette souplesse et cette facilité dans le transport que nous avons recherché sur ce chantier de Garéoult dans le Var. En effet le terrain, même s’il n’est pas trop loin de la route conduisant à La Roquebrussane, il n’est desservi que par un chemin de pierre étroit, pentu ne permettant pas l’accès à de trop gros camions. L’atelier Belge nous a donc fait parvenir un kit complet de réalisation composé d’éléments de bois coupés et numérotés. Ces éléments nous arrivent sous la forme de palettes d’éléments triés que nous pouvons facilement manipuler (nous pouvons même les déplacer à la main si nécessaire. Nous l’avons fait il y a quelques années pour acheminer les éléments d’une surélévation sur le centre ville d’Aix en Provence).

Pour notre chantier de construction bois, nous avons procédé à une livraison en semi-remorque sur la plateforme logistique des établissements Verdi. (un grand merci pour leur accueil et le professionnalisme des caristes !).  Nous avons ensuite procédé à une transbordement de la semi-remorque à un camion grue plus petit d’Altéad Var. C’est ce camion qui nous a approvisionné sur le chantier et qui a disposé l’ensemble des bois à coté de la maison grâce à sa grue de 24 m.

La pose de la lisse

Une fois tous les bois mis en place nous sortons le paquet constitué avec les lisses basses. Il est facilement identifiable parmi les autres grâce à sa couleur caractéristiques des bois autoclaves. En effet la lisse est particulièrement exposée aux éléments lors de la construction. c’est le bois qui va faire l’interface entre les murs et la dalle, elle est donc protégée par un traitement de classe 4 (résistance à l’eau). Ce traitement donne une couleur brune ou verte à ces bois ce qui dénote au milieu des éléments composants les murs, qui sont eux très blancs.

Les lisses, sont déposées une première fois à blanc sur la dalle, suivant le plan de construction afin de vérifier si il ne manque pas d’élément et si l’ensemble s’ajuste correctement.

Une fois ce contrôle visuel effectué, un Diba (membrane de protection et de rupture capillaire) est installée sous la lisse basse. Désormais protégée d’éventuelles remontées d’eau au travers de la dalle béton constituant ici notre support nous pouvons régler et fixer la lisse de sol.

Pour cela nous nous appuyons sur un pré-assemblage de ces bois de lisse et un plan de placement fourni par le bureau d’étude. En suivant ce plan, nous positionnons toutes les lisses et nous les calons avec des équerres métalliques. Une fois en place, nous procédons ensuite au réglage de la hauteur et de l’horizontalité des lisses. Quand tout est en place, ces bois sont calés avec un mortier et enfin solidarisés à la dalle et aux fondations à l’aide de goujons à expansion.

Nous voici désormais prêts à assembler les premiers murs !

Nous verrons la suite de ce montage dans un prochain article.

Maison bois coté sud

04.94.723.723.

Aix en Provence et Montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

Assemblage d’une ossature bois : 1

Stéphane

Avant une petite semaine de vacances, nous avons fini la saison par l’assemblage d’une ossature bois à Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes 06 ). Ce chantier ne nous a pris qu’une journée, mais ce fut assez dense d’un point de vu technique, aussi je vous en ferai le compte rendu sur plusieurs articles.

Robert, notre photographe était également présent et avec Thi ils préparent un reportage photo pour vous faire vivre cette journée pas à pas.

Assemblage d’une ossature bois :

Comme tout chantier de construction de maison en bois pré-assemblée, la phase du transport est primordiale. En effet il convient de bien déterminer la difficulté du transport pour doser au mieux le niveau d’assemblage et de finition d’un mur. Dans notre région (PACA), les maisons sont souvent construites sur des terrains d’accès complexes (les autres sont déjà bâtis).

Transport des murs par la route :

Sur ce chantier proche de Grasse, nous sommes confrontés à :

  1. une route étroite, montante et sinueuse
  2. une restriction de tonnage sur Grasse et Saint-Vallier
  3. un terrain sur un chemin étroit
  4. une plate forme de travail plutôt confortable

Nous avons pu régler les problèmes du transport, pour arriver, sur ce chantier à bâtir une maison avec des murs pré-assemblés et isolés en usine. Pour rendre cette construction rapide possible, nous avons donné rendez-vous au camion de transport au matin sur une route du Var, longeant le lac de Saint-Cassien. Nous l’avons ensuite accompagné jusqu’au chantier par une route un peu longue évitant les épingles des villages de Spéracédès et Cabris et sans entrer sur la Commune de Grasse. Ce fut toujours assez spectaculaire pour les riverains et parfois  juste pour les feuillages surplombant la route, mais nous sommes ainsi arrivés sur Saint-Vallier-de-Thiey après une heure de route.

Pour accéder au chemin conduisant au chantier, nous avions obtenu une dérogation de tonnage auprès de la Mairie. Nous avons retrouvé sur le village, une grue auto-porté de 55 T (sté Chieusse Levage, aux Arcs-sur-Argens 83) et nous avons organisé la mise en place des engins sur le chantier.

Mise en place des engins sur le chantier :

Le chemin du chantier est par endroit très étroit (3.20 m de large) et nous avons dû sécuriser le trafic et le réguler le temps que la grue et la semi-remorque prenne place sur le chantier.

La grue va se positionner à l’angle Nord Ouest de la dalle et le camion, avec son chargement de murs restera dans un petit renfoncement entre la route et l’entrée du terrain. L’élévation de tous les murs se fera par dessus une haie de cyprès pour rester à distance d’une ligne électrique (une distance de sécurité doit être respectée par temps sec et une autre par temps de pluie -3 m- pour éviter la formation d’un arc électrique avec la grue).

Mise en place des premiers murs :

Pendant que l’on met en place les engins et que l’on prépare le portage des murs (vérification du plan de montage et de chargement, mise au clair des sangles..), une équipe dirigée par Tony et Slavisa prépare le chantier sur la dalle.

Traçage du plan et des ancres :

Dans un premier temps, l’équipe reporte avec décamètres, plans, cordex, le dessin d’exécution de la maison pour déterminer les angles, la position des murs extérieurs, des cloisons ainsi que celles des pièces métalliques devant recevoir les murs.

Une fois que tous les croisements sont tracés et vérifiés conformément au plan de montage, chaque ancre métallique (il y en a de plusieurs formes et dimensions)  est positionnée « à blanc » sur son emplacement.

Après un dernier contrôle global et une vérification du chantier, les ancres sont fixés au sol (tire-fonds métalliques).

Installation des 2 premiers murs :

La mise en place des 2 premiers murs d’une ossature est bien sûr le moment le plus délicat d’une construction avec bien sûr le tout dernier mur. L’assemblage est délicat pour les 2 premiers, car la structure n’est pas stable, (ni équerrée, ni contre-ventée) ce qui nous met à la merci d’un mauvais coup de vent, ou d’un choc. Le dernier mur est quand à lui révélateur d’un bon plan, d’une bonne fabrication et d’un bon montage car il faut que cela rentre (ni trop de jeux, ni pas assez … ).

Le mur bois N°1 est préparé sur son chevalet , puis le grutier (très pro, très précis, merci à lui pour cette journée de travail) élève le mur et nous le présente sur son emplacement.

Le mur est positionné sur ses ancrages, puis nous réglons sont positionnement à l’aide de niveaux et de fil à plomb. Dès que le mur est en place nous le fixons au sol à l’aide des ancres pré-positionnées et nous assurons sa position à l’aide d’épontilles réglables.

Nous procédons de même avec le second mur, afin de créer un angle stable. Ces 2 murs sont solidarisés par des fixations entre eux (l’étanchéité est géré par 2 joints comprimables sur chacun des murs).

Avec ces premiers murs posés, nous allons maintenant pouvoir enchaîner assez rapidement la construction de la maison en ossature bois d’Evelyne et Georges.

   St Vallier-de-Thiez Alpes-Maritimes 06, maison ossature Sy-bois finition enduits

Attention !! nous avons rejoint nos nouveaux locaux !
 
Notre adresse :
4 avenue Marcel Pagnol, l’Atrium B, 13100, Aix en Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

 

 

Montage d’une ossature bois

Stéphane

Nous venons de terminer la première phase du montage d’une ossature bois sur les hauteurs de St-Isidore à Nice (Alpes-Maritimes).

Construction de l’ossature bois :

La construction de la partie bois de la maison de Nice va se réaliser en 2 phases :

  1. construction de la partie habitable
  2. construction du car-port qui prolonge la maison

Nous venons d’assembler les murs qui constituent la partie habitable de la maison.

Une configuration de terrain difficile :

Toute la difficulté du chantier réside dans le très faible espace de travail que nous avons. La maison est bâti sur un , aussi, elle n’est pas accessible pour nos ouvriers et notre Manitou (engin de levage) sur 3 cotés. Nous avons donc dû assembler la totalité des murs de l’étage en restant sur une petite plate-forme (7 m de large, dont 5 d’utilisables) située au nord du terrain.

De plus, la taille de la plate-forme nous a obligé lors de la phase d’approvisionnement  à stocker énormément d’éléments (murs, poutres, menuiseries) sur la dalle. Notre équipe de montage a donc passé pas mal de temps à faire du « Tétris » avec les murs

Slavisa et les ouvriers ont donc construit la maison en partant d’un angle qu’ils ont pu dégager et en progressant ainsi mur après mur jusqu’à pouvoir fermer la structure, tout en déplaçant le moins possible les éléments de l’ossature.

Pose de la lisse basse de l’ossature bois :

La première journée, nous avons déplacé les menuiseries vers la terrasse sud, les poutres vers le salon et la terrasse ouest… Heureusement, l’architecte, monsieur Beyersdorff a dessiné 2 terrasses larges qui longent la maison. Heureusement les maçon de MGM (Grasse 06) les ont construites et étayées avec professionnalisme.

Nous avons pu ainsi nous dégager un espace de travail et positionner les lisses de sol de l’angle sud ouest de la construction.

Nous avons une double lisse de sol. La première, autoclave, nous permet de procéder à un réglage sur les 3 axes (reprise du plan des murs, du niveau et du dévers) et de protéger la villa bois des remontés d’eaux (traitement en classe IV de la lisse et mise en place d’une membrane de protection DIBA).

Habituellement, nous positionnons la lisse sur la totalité de la dalle de la façon suivante :

  • reprise du plan avec la lisse 1 (positionnement des angles, vérification des équerrages et des dimensions  des murs..)
  • vérification de la planimétrie et de l’altimétrie
  • calage et fixation de la lisse avec des équerres métalliques sur la dalle
  • reprise de la portance avec un bourrage au mortier sous la lisse.

Nous posons ensuite une seconde lisse, sur la première pour obtenir un réglage plus fin et précis. C’est sur cette base précise que nous pourrons fixer nos murs.

A Nice, il ne nous a pas été possible de procéder à cette étape en une seule fois (nous ne pouvions pas dégager la dalle dans sa totalité). C’est donc en 4 fois que nous avons dû ressortir les lasers et les niveaux.

Pose des premiers murs en bois :

Même si cette opération de rangement et calage nous a pris plus de temps que d’habitude, nous avons pu commencer le montage des premiers murs.

Pour pouvoir assurer la stabilité d’un montage d’une ossature, les murs sont assemblés par paire et solidarisés ensemble pour créer un angle porteur, cohérent et stable. Le premier mur est positionné sur la lisse basse, fixé provisoirement et retenu en partie haute par une épontille réglable. Un second mur vient le rejoindre pour créer une angle (le plus souvent à 90°).

Dès que ces 2 murs sont en place, nous vérifions les réglages et surtout la verticalité de l’ensemble. Après ce contrôle, les murs sont solidarisés ensemble (vissage entre les montants) et mise en place d’une lisse provisoire en partie haute (pour maintenir les équerrages et surtout tenir les murs face au vent), puis mise en place de tire-fonds entre la lisse basse et la dalle béton.

Notre première journée s’est terminée ainsi, avec les premiers murs dressés et sécurisés

Chantier, Nice Alpes-Maritimes 06, maison ossature bois et bardage bois, 

Attention !! nous avons rejoint nos nouveaux locaux !
 
Notre adresse :
4 avenue Marcel Pagnol, l`Atrium B, 13100, Aix en Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

 

Assemblage des murs bois

Stéphane

Le chantier de Pontevès avance et nous avons fini l’assemblage des murs et la maison a pris sa forme finale sur les hauteurs du centre Var.

Le montage d’une ossature bois 2 :

Le montage d’une maison en bois suit un rythme et des phases précises. Après avoir réalisé la dalle de support  et posé la lisse de sol , nous nous sommes logiquement attaqués à la pose des murs ossature bois.

Construction de l’ossature bois en atelier  :

Les lisses de sol sont en place et peuvent recevoir l’ensemble de nos murs bois. Contrairement à nombre de constructions bois réalisées en ossature, nos murs sont pensés et construits à l’avance dans un atelier. Ce travail en atelier nous permet de réaliser l’ossature dans des conditions très favorables techniquement (recours à des machines lourdes pour les clouages, les découpes et les assemblage) et sans intempéries. Nos murs sont ainsi réalisés avec précision et force et nous allons maintenant pouvoir gagner en efficacité le temps que nous avons perdu pour approvisionner le chantier sous les pluies de janvier et février.

Mise en place des murs :

Les murs numérotés sont élingués et positionnés suivant le plan de montage réalisé par le bureau d’étude structure. Une fois le premier pan de mur posé et réglé sur la lisse de sol, il est calé grâce à des contreforts réglables pour rester parfaitement vertical et en place.

Le second pan de mur bois est alors installé à coté du premier, réglé, équerré et positionné verticalement. Une fois exactement en place, ce mur est fixé, solidarisé au premier par des vis et des fixations métalliques.

Ainsi de suite, mur après mur, le premier niveau de la maison prend rapidement forme. En partant de la chambre sud (celle qui jouxtera la piscine), les murs prennent place et les pièces se dessinent en 2 journées de travail.

Lorsque l’ensemble des murs sont en place, ils sont vérifiés pour être conforme à la géométrie de la maison. La structure bois du plateau est ensuite solidarisé fortement à la dalle béton et au fondations à l’aide de tire fonds allant de la lisse du mur à la dalle béton en traversant les lisses basses. Ainsi la structure est fortement solidaire des fondations ce qui est nécessaire  pour prendre en compte les risques sismiques.

Solivage et plancher :

Sur l’ensemble des murs nous pouvons alors réaliser le plancher haut qui supportera la toiture terrasse au sud de la maison de Charlotte et Jean-Pierre et le bureau en Mezzanine.

La terrasse est supportée par des solives en  épicéa lamélé-collé en 22cm par 6 reposant via des queues d’arondes sur les poutres et  la ceinture en LC de la maison. Cette finition esthétique de la poutraison est un héritage direct des maisons en bois massif que nous réalisons avec Biospeedhome. Le plafond des chambres portera donc la signature visuel de nos maisons avec ses plafonds haut et le rythme des poutres qui plait bien souvent à nos visiteurs.

Sous la mezzanine le plancher est lui supporté par des poutre FJI, car il sera habillé en sous-face par un faux-plafond en plâtre contenant les éclairages de la cuisine.

Panneaux de toiture :

Sur sa partie Nord (du coté du village de Pontevès) la maison est protégée par un toit de faible pente réalisée en panneaux de toiture isolés Unilin. Ces panneaux reposent sur des poutres apparentes et formant un rampant dans la chambre principale et le salon de Charlotte et Jean-pierre. Cette partie de la toiture sera recouverte par une membrane grise reprenant l’esthétique des couvertures en Zinc à joint debout.

La maison ossature bois s’est maintenant fait sa place sur les collines au-dessus de Barjols et nous allons pouvoir débuter les finitions.

maison bois coté sud, Ponteves Var 83, maison ossature bois et bardage bois

Montage d’une ossature bois 1 :

Stéphane

Nous venons de terminer le montage d’une maison en ossature bois sur les hauteurs de Pontevès (Var 83). Cette maison dessinée par Charlotte et Jean-Pierre ressemble aux yeux de beaucoup à un bateau posé dans la colline.

Mais en attendant de pouvoir admirer la maison dans son ensemble, nous allons assembler chacun des murs bois.

Construction d’une ossature bois :

Le terrain de Pontevès nous a réservé bien des surprises, mais avec l’aide d’Eric et de l’équipe de M. Dragic, l’ensemble des murs sont à poste et nous commençons la construction de la maison sur la dalle béton.

Les différentes étapes du montage de la maison :

1 : pose de la lisse basse :

nous commençons par poser la lisse basse de la maison. La lisse basse est le premier élément en bois de la construction. Cette lisse est en contact direct avec la dalle béton.

Cette lisse va reprendre les charges des murs, elle est donc positionnée avec précision suivant notre plan de montage et elle est réglée (dans sont horizontalité) avec précision.

Une fois que ce niveau est atteint, la lisse est bloqué sur la dalle à l’aide de pièces métalliques. Nous assurons ensuite la stabilité de l’ensemble et la portance de la lisse en bourrant les espaces entre la lisse et la dalle avec un mortier anti-retrait.

La lisse basse est en contact avec la dalle, aussi, elle est protégée des agressions extérieures par un traitement autoclave du bois (classe 4) et une membrane (diba).

  • protection contre l’eau et l’humidité
  • protection contre les insectes

2 : pose de la seconde lisse :

Comme il n’est pas simple de régler parfaitement la lisse basse sur les 2 plans (verticaux et horizontaux) nous posons une seconde lisse qui assurera une surface parfaite pour la pose des murs de l’ossature bois.

3 : fixation de la lisse à la dalle :

Afin de solidariser l’ensemble et d’apporter à la maison des propriétés mécaniques et parasismiques importantes, ces 2 lisses sont solidairement fixées à la dalle grâce à des gougeons qui traversent le bois et viennent ce reprendre fortement dans la dalle de compression. Ainsi la liaison de la maison en  ossature bois est assurée de la toiture jusqu’aux fondations.

La base de la maison est ainsi durablement et fortement liée au sol et nous pouvons donc procéder à la mise en place des murs en bois et à la structure de l’ossature bois de la maison.

1 2
Call Now ButtonAppelez-nous
Contactez-nous
close slider