Tag : maisonbois

Construction d’un plain-pied en bois

Stéphane

Nous entamons la construction d’un plain pied en bois dans le Var, proche de notre dépôt de Rocbaron. Nous en sommes maintenant  à notre seconde semaine de construction (après la réception de la dalle béton).

Les phases d’une construction bois (1)

Je vais vous présenter avec cette maison les stades importants de la construction d’une maison en ossature bois.

La livraison du kit bois :

Bien souvent dans la région PACA, les terrains sont beaux, verts et avec une belle vue mais difficilement accessibles ! C’est le revers de la médaille. Bien loin des paysages et des routes Belges d’où viennent nos bois, cette topographie nous impose un peu d’organisation.

Dans la construction bois il existe 4 méthodes principales :

  1. la construction 3D, qui consiste à transporter une maison complète (en général de petite taille pour des raisons de logistique -taille des routes et des camions) ou des blocs d’une construction. Ces éléments sont finis (ou du moins très avancés, fenêtres posées, électricité, revêtements ..). C’est une solution nécessitant beaucoup de place qui est surtout utilisé pour des habitations de loisir et des bureaux en France.
  2. la construction 2D, elle propose de transporter sur le chantier des murs complets et le plus finis possible. La limite de ces murs, sont la taille (c’est complexe au delà de 12 m de long, car les transports deviennent des convois exceptionnels et le poids ).  Ces murs sont ensuite  grutés directement de la remorque sur la dalle de la maison. Cette manœuvre, délicate doit être réalisée dans de bonnes conditions (place pour positionner les camions, volume libre pour gruter, taille de la grue suffisante, météo favorable..) afin de ne pas endommager les murs.
  3. La pré-coupe et l’assemblage numérique en usine. c’est une technique qui permet de modéliser informatiquement une maison en 3 dimensions et de faire couper et préparer tous les éléments de structure en usine sur des machines de coupe numérique (type K2 et K3).
  4. La coupe et l’assemblage de la totalité de la maison sur le chantier à partir d’éléments bruts.

Bien souvent nous optons pour la troisième solution qui permet d’allier les avantages de la pré-industrialisation (travail au sec en atelier, grande exactitude de réalisation, respect des calculs et des plans, rapidité de mise en œuvre sur le chantier) et la souplesse de transport avec des éléments légers et modulaires.

 

C’est cette souplesse et cette facilité dans le transport que nous avons recherché sur ce chantier de Garéoult dans le Var. En effet le terrain, même s’il n’est pas trop loin de la route conduisant à La Roquebrussane, il n’est desservi que par un chemin de pierre étroit, pentu ne permettant pas l’accès à de trop gros camions. L’atelier Belge nous a donc fait parvenir un kit complet de réalisation composé d’éléments de bois coupés et numérotés. Ces éléments nous arrivent sous la forme de palettes d’éléments triés que nous pouvons facilement manipuler (nous pouvons même les déplacer à la main si nécessaire. Nous l’avons fait il y a quelques années pour acheminer les éléments d’une surélévation sur le centre ville d’Aix en Provence).

Pour notre chantier de construction bois, nous avons procédé à une livraison en semi-remorque sur la plateforme logistique des établissements Verdi. (un grand merci pour leur accueil et le professionnalisme des caristes !).  Nous avons ensuite procédé à une transbordement de la semi-remorque à un camion grue plus petit d’Altéad Var. C’est ce camion qui nous a approvisionné sur le chantier et qui a disposé l’ensemble des bois à coté de la maison grâce à sa grue de 24 m.

La pose de la lisse

Une fois tous les bois mis en place nous sortons le paquet constitué avec les lisses basses. Il est facilement identifiable parmi les autres grâce à sa couleur caractéristiques des bois autoclaves. En effet la lisse est particulièrement exposée aux éléments lors de la construction. c’est le bois qui va faire l’interface entre les murs et la dalle, elle est donc protégée par un traitement de classe 4 (résistance à l’eau). Ce traitement donne une couleur brune ou verte à ces bois ce qui dénote au milieu des éléments composants les murs, qui sont eux très blancs.

Les lisses, sont déposées une première fois à blanc sur la dalle, suivant le plan de construction afin de vérifier si il ne manque pas d’élément et si l’ensemble s’ajuste correctement.

Une fois ce contrôle visuel effectué, un Diba (membrane de protection et de rupture capillaire) est installée sous la lisse basse. Désormais protégée d’éventuelles remontées d’eau au travers de la dalle béton constituant ici notre support nous pouvons régler et fixer la lisse de sol.

Pour cela nous nous appuyons sur un pré-assemblage de ces bois de lisse et un plan de placement fourni par le bureau d’étude. En suivant ce plan, nous positionnons toutes les lisses et nous les calons avec des équerres métalliques. Une fois en place, nous procédons ensuite au réglage de la hauteur et de l’horizontalité des lisses. Quand tout est en place, ces bois sont calés avec un mortier et enfin solidarisés à la dalle et aux fondations à l’aide de goujons à expansion.

Nous voici désormais prêts à assembler les premiers murs !

Nous verrons la suite de ce montage dans un prochain article.

Maison bois coté sud

04.94.723.723.

Aix en Provence et Montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi construire une maison en bois

Stéphane

Pourquoi construire une maison en bois, plutôt qu’en bloc-parpaings ? C’est la question que se sont posé tous nos clients et que posent tous nos nouveaux contacts.
Quel sera pour moi, l’avantage d’une maison en bois ?
Est-ce que je ne fais pas une erreur en choisissant ce matériau ?
Quel sera l’avenir de ma maison ? Est-ce que je vais bien la revendre ? Est-ce réellement solide ?

Pourquoi construire une maison en bois

C’est de toutes ces questions et des réponses à ces questions que viendra pour vous la volonté et l’envie de construire en bois, une maison belle et agréable pour la vie. Nous allons dans cet article et les prochains tenter d’évoquer rapidement et simplement les avantages d’une construction en bois.

 

1 . La légèreté  :

 

 

Le bois est un matériau de construction extrêmement léger et robuste (à résistance équivalente une poutre en bois sera plus légère qu’une poutre de béton ou d’acier, c’est pour cela que même dans les bâtiments les plus modernes en acier ou béton, la charpente qui subit le plus de contraintes est souvent constituée de bois). Cette légèreté permet de construire dans des terrains complexes (peu stables, en forte pente..) et  peu accessibles (possibilité de transporter des éléments en petits camions voir à la main), au bout d’une piste à la campagne ou d’un couloir en ville. Parce qu’il est léger le bois s’adapte particulièrement aux surélévations et extensions (il diminue les contraintes de charges sur les fondations et les murs des maisons existantes). Ce poids plus faible permet également de réduire le cout des fondations et en réduit le dimensionnement.

 

2. La résistance au feu :

Oui, le bois brule, mais contrairement à une idée reçue, une maison en bois résiste très bien à un incendie et les pompiers  le savent bien. Le bois transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton, son charbonnage de surface va le protéger durablement des flammes (regardez le temps que vous allez mettre pour bruler un tronc ou une grosse buche et le nombre de fois que vous devrez la tourner..) et contrairement à une structure en acier ou en béton le bois va garder longtemps ses propriétés mécaniques et sa solidité. Lors d’un incendie, le bois dégage peu de gaz toxiques ( c’est ce qui est le plus dangereux pour les habitants ) et sa combustion lente et régulière permet aux secours  d’intervenir bien plus longtemps que sur d’autres structures. Une maison en bois n’a pas de surprime d’assurance incendie grâce à cela.

 

 

3. La modularité :

 

Modifier et agrandir une maison en bois est extrêmement facile. Les structures des maisons en sont solides et construites suivant des plans précis. Il est donc simple de couper, rajouter, modifier un mur, une fenêtre,  un étage ou plus. C’est pour cela que les structures bois sont la solution de prédilection pour les extensions et surélévations. Mais cette facilité permettra  également   à votre maison de suivre votre mode de vie, vos besoins d’espace, et vos goûts tout au long de votre vie et de celle de vos enfants et petits-enfants. Cette modularité, la rapidité et la propreté  de nos chantiers vous permettra même d’habiter la maison pendant les travaux que vous aimeriez réaliser.

 

Ces trois premiers points permettent d’envisager une construction :

  •  évolutive, ce qui est un atout pour une maison en cas de revente, de changement familiale, d’évolution d’une activité professionnelle à domicile ..
  • facile, même dans des terrains difficiles que nous rencontrons dans notre région avec des accès complexes, des pentes importantes, des sous-sols ardus..
  • sereine, face au feu qui reste la première crainte pour une maison en bois dans l’imaginaire de tous

Nous continuerons bientôt à voir les autres points qui peuvent vous faire envisager de construire en bois (ossature bois ou bois massif).

Maison Bois Coté Sud

Constructeur de maisons en ossature bois et bois massif avec ITE.

4 avenue Marcel Pagnol

13090 Aix en Provence (PACA)

 

 

 

 

 

Marseille

Stéphane

C’est assez rare, nous débutons 2 chantiers simultanément sur Marseille (13) et Rougiers (83), l’été sera chaud …

Construction à Marseille :

A Marseille, nous allons construire une maison en bois massif dans le secteur de  Château-Gombert  et Saint-Jérôme à quelques encablures de l’IUT Saint-Jérôme (académie Aix-Marseille ).

La mairie de Marseille à accepté un plan du Cabinet Urbis  d’une maison sur 2 niveaux pour une famille Marseillaise. Le terrain est issu d’un détachement de parcelle d’une maison construite dans les années 50. Ce terrain était assez encombré par la présence de nombreux cyprès et broussailles, par un petit cabanon en béton préfabriqué, une table (en béton également), un talus…

Préparation du terrain :

Une préparation importante du terrain a donc été réalisée. Une mise en place d’un réseau de VRD à été faite lors de la division du terrain en 3 lots, puis, nos clients ont fait abattre et évacuer les arbres en mauvais état et gênants.

Ensuite un terrassier de Meyreuil (à coté d’Aix-en-Provence) est venu niveler le terrain et surtout réaliser une substitution de terrain et un radier général. En effet, le sous-sol de Marseille est bien souvent complexe et peu propice à la construction.

Ici, sur Saint-Jérôme, l’étude G12  du Cabinet Géoscience Conseil (Carcès 83) a préconisé d’enlever 1 mètre de terre sous toute la surface de la future maison et de remplacer cette terre par des couches de ballast compactées. Cette préparation a pour objectif de drainer le sol sous la maison, de reporter uniformément les charges et de gérer les éventuels mouvements du terrain.

Radier général :

Sur cette plateforme empierré, le terrassier est en train de positionner l’ensemble des réseaux pour que nous puissions les retrouver et les utiliser dans la maison.

En effet, la plateforme sera surmontée d’un radier en béton armé  (double armature de ferraillage) de 30 cm d’épaisseur. C’est sur cette dalle en béton que nous construirons la maison bois.

Planning de chantier :

Le planning de montage sera figé dès que le maçon aura procédé au coulage du béton. Toutefois la livraison des murs en bois est prévu pour la semaine 36 . L’ensemble des bois à déjà été coupé en Belgique et les menuiseries nous seront envoyées par le groupe Millet à la mi-septembre juste après le montage.

Nous pensons qu’au début de l’année, la maison sera recouverte de son bardage, prête pour être habitée…. La Ville de Marseille va donc accueillir une nouvelle maison en bois avec toiture en tuiles canal, et bardage Cedral Eternit. Je vous laisse entrevoir le résultat espéré en quelques 3D…

A bientôt pour la suite ..

Maison bois coté sud, Marseille, Bouches-du-Rhônes, 13, maison ossature bois et bardage Cedral Eternit, par LMBE 

Attention !! nous avons rejoint nos nouveaux locaux !
 
Notre adresse :
4 avenue Marcel Pagnol, l’Atrium B, 13100, Aix en Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

Assemblage d’une ossature bois : 1

Stéphane

Avant une petite semaine de vacances, nous avons fini la saison par l’assemblage d’une ossature bois à Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes 06 ). Ce chantier ne nous a pris qu’une journée, mais ce fut assez dense d’un point de vu technique, aussi je vous en ferai le compte rendu sur plusieurs articles.

Robert, notre photographe était également présent et avec Thi ils préparent un reportage photo pour vous faire vivre cette journée pas à pas.

Assemblage d’une ossature bois :

Comme tout chantier de construction de maison en bois pré-assemblée, la phase du transport est primordiale. En effet il convient de bien déterminer la difficulté du transport pour doser au mieux le niveau d’assemblage et de finition d’un mur. Dans notre région (PACA), les maisons sont souvent construites sur des terrains d’accès complexes (les autres sont déjà bâtis).

Transport des murs par la route :

Sur ce chantier proche de Grasse, nous sommes confrontés à :

  1. une route étroite, montante et sinueuse
  2. une restriction de tonnage sur Grasse et Saint-Vallier
  3. un terrain sur un chemin étroit
  4. une plate forme de travail plutôt confortable

Nous avons pu régler les problèmes du transport, pour arriver, sur ce chantier à bâtir une maison avec des murs pré-assemblés et isolés en usine. Pour rendre cette construction rapide possible, nous avons donné rendez-vous au camion de transport au matin sur une route du Var, longeant le lac de Saint-Cassien. Nous l’avons ensuite accompagné jusqu’au chantier par une route un peu longue évitant les épingles des villages de Spéracédès et Cabris et sans entrer sur la Commune de Grasse. Ce fut toujours assez spectaculaire pour les riverains et parfois  juste pour les feuillages surplombant la route, mais nous sommes ainsi arrivés sur Saint-Vallier-de-Thiey après une heure de route.

Pour accéder au chemin conduisant au chantier, nous avions obtenu une dérogation de tonnage auprès de la Mairie. Nous avons retrouvé sur le village, une grue auto-porté de 55 T (sté Chieusse Levage, aux Arcs-sur-Argens 83) et nous avons organisé la mise en place des engins sur le chantier.

Mise en place des engins sur le chantier :

Le chemin du chantier est par endroit très étroit (3.20 m de large) et nous avons dû sécuriser le trafic et le réguler le temps que la grue et la semi-remorque prenne place sur le chantier.

La grue va se positionner à l’angle Nord Ouest de la dalle et le camion, avec son chargement de murs restera dans un petit renfoncement entre la route et l’entrée du terrain. L’élévation de tous les murs se fera par dessus une haie de cyprès pour rester à distance d’une ligne électrique (une distance de sécurité doit être respectée par temps sec et une autre par temps de pluie -3 m- pour éviter la formation d’un arc électrique avec la grue).

Mise en place des premiers murs :

Pendant que l’on met en place les engins et que l’on prépare le portage des murs (vérification du plan de montage et de chargement, mise au clair des sangles..), une équipe dirigée par Tony et Slavisa prépare le chantier sur la dalle.

Traçage du plan et des ancres :

Dans un premier temps, l’équipe reporte avec décamètres, plans, cordex, le dessin d’exécution de la maison pour déterminer les angles, la position des murs extérieurs, des cloisons ainsi que celles des pièces métalliques devant recevoir les murs.

Une fois que tous les croisements sont tracés et vérifiés conformément au plan de montage, chaque ancre métallique (il y en a de plusieurs formes et dimensions)  est positionnée « à blanc » sur son emplacement.

Après un dernier contrôle global et une vérification du chantier, les ancres sont fixés au sol (tire-fonds métalliques).

Installation des 2 premiers murs :

La mise en place des 2 premiers murs d’une ossature est bien sûr le moment le plus délicat d’une construction avec bien sûr le tout dernier mur. L’assemblage est délicat pour les 2 premiers, car la structure n’est pas stable, (ni équerrée, ni contre-ventée) ce qui nous met à la merci d’un mauvais coup de vent, ou d’un choc. Le dernier mur est quand à lui révélateur d’un bon plan, d’une bonne fabrication et d’un bon montage car il faut que cela rentre (ni trop de jeux, ni pas assez … ).

Le mur bois N°1 est préparé sur son chevalet , puis le grutier (très pro, très précis, merci à lui pour cette journée de travail) élève le mur et nous le présente sur son emplacement.

Le mur est positionné sur ses ancrages, puis nous réglons sont positionnement à l’aide de niveaux et de fil à plomb. Dès que le mur est en place nous le fixons au sol à l’aide des ancres pré-positionnées et nous assurons sa position à l’aide d’épontilles réglables.

Nous procédons de même avec le second mur, afin de créer un angle stable. Ces 2 murs sont solidarisés par des fixations entre eux (l’étanchéité est géré par 2 joints comprimables sur chacun des murs).

Avec ces premiers murs posés, nous allons maintenant pouvoir enchaîner assez rapidement la construction de la maison en ossature bois d’Evelyne et Georges.

Isolation du sol

Stéphane

La villa de Charlotte et Jean-Pierre avance bien à  coté de Barjols (83 var). Jean-Pierre en termine avec le bardage à claire voie et nous venons d’exécuter le ravoirage et l’isolation du sol de la maison.

Isolation thermique :

Dans la maison de Pontèves, l’isolation des murs (une ossature de 140 mm de laine de bois + 16 mm de DWh) et de la toiture (panneau Unilin de 220 mm laine de roche et 120 mm de PU) est terminée. Nous nous attaquons maintenant à l’isolation du sol et de la dalle.

La dalle béton est en contact direct avec l’extérieur (la maison flotte sur un espace protégé au niveau du jardin, comme portée par des pilotis). Les propriétaires ont choisis avec les maçons varois une sous face en hourdis bois. Ces hourdis sont très esthétiques mais peu isolants. Il est donc impératif d’opter pour une isolation performante au niveau de la dalle béton pour assurer une continuité thermique de la maison.

Isolation homysol :

Le procédé que nous utilisons le plus souvent (notre première expérience date d’une dizaine d’année avec Mirbat -Avignon 84- sur le premier chantier de Montauroux 83) est la projection sur site de mousse PU à cellule fermée.

Ce procédé consiste à projeter sur la dalle une mousse PU émulsifiée. Cette mousse permet de faire « d’une pierre, 2 coups » car sa projection au sol permet de créer un manteau thermique parfait (la mousse va se glisser, dans le moindre des interstices) et sa dureté et sa rigidité permet d’entourer les gaines électriques et hydrauliques.

Une fois mise en place, cette isolation permet de nous passer d’un ravoirage traditionnel et d’atteindre des performances thermiques formidables.

Issu de matières premières liquides concentrées, ce produit se transforme grâce à la projection sur site en une isolation composée de 96% d’air et 4% de matière.

Elle forme ainsi une barrière thermique homogène, étanche à toutes les rigueurs climatiques. Cette isolation écologique préserve durablement la construction des déperditions d’énergie nocives à l’environnement.

Sa compacité permet également d’éviter le transport, la manutention et le déplacement de plaques d’isolants, de mortier… Ainsi, cet isolant préserve également l’environnement en évitant la mise sur la route de nombreux camions !

Mise en place de l’isolant de sol :

Pour mettre en place ce manteau d’isolant, les ouvriers protègent les points sensibles (vitrages, huisseries, murs..), puis il projettent la mousse au pistolet (un équipement de compression et de mélange équipe le camion). L’épaisseur de l’isolant est déterminée à l’avance. C’est le temps de projection qui va créer cette épaisseur. Le réglage fin et la planéité sera réalisé par un ponçage au disque, après une prise de niveau et un marquage de repères au sol.

Cette isolation est parfaite au sol :

  • continuité parfaite de l’isolation
  • résistance à la compression
  • Coefficient d’isolation R important
  • flexibilité
  • temps de mise en oeuvre rapide
  • perméabilité à l’air
  • classement COV A+

Isolation des murs en ossature bois :

Jean-Michel, responsable de la société Mirbat à Avignon propose désormais une isolation des murs en ossature bois. Il est certain que cette isolation permettra de répondre à 2 cibles de la RT2012, l’isolation importante et l’étanchéité parfaite.  Nous attendons d’en savoir plus sur la capacité de cette mousse à créer une inertie thermique importante (c’est très important pour le TIC et le confort d’été en climat méditerranéen) pour l’utiliser.

A Ponteves, Charlotte et Jean-Pierre ont été tentés par ce produit pour l’isolation des murs de leur maison. C’est la masse thermique qui leur a fait préférer la pose de laine de bois et d’un pare-vapeur.

Maintenant les futurs habitants vont passer aux postes de finition, pose des planchers bois et des murs BA13 et Fermacell.

Bonne continuation ….

maison bois coté sud, Ponteves Var 83, maison ossature bois et bardage bois

Attention !! nous avons rejoint nos nouveaux locaux !
 
Notre adresse :
4 avenue Marcel Pagnol, l’Atrium B, 13100, Aix en Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

1 2
Contactez-nous
close slider
Call Now ButtonAppelez-nous });