Tag : béton

Dalle béton

Stéphane

Coulage de la dalle béton à Ponteves (var)

Nous venons de réaliser le coulage de la dalle béton de la maison de Ponteves. Après bien de jours de pluie, le chantier de construction bois va pouvoir débuter concrètement. Cette semaine de séchage nous permettra de nous préparer au mieux pour le montage et nous espérons avoir la maison bois en 3D pour la mi-mars.

Hourdis bois et dalle béton

Le maçon à réussi à installer la dalle en une semaine, malgré une météo capricieuse. Au dessus des murs en béton banché, il a réalisé une arase étanche sur laquelle reposent les poutres et poutrelles de la dalle béton.

Nous avons opté pour la pose de poutres en béton pré-contraint pour gagner du temps et éviter la phase de coffrage et coulage des linteaux de la maison. Nous avons donc pu enchainer directement par la pose et la répartition des poutrelles suivant le plan de réalisation et de reprise des charges.

Entre ces poutrelles nous avons installé des hourdis bois. (parfois nommé entrevous bois moulé EBM). c’est un produit très résistant mécaniquement, qui a bien sûr une excellente tenue à l’humidité, aux variations climatiques… Cet hourdis bois est composé de chutes de bois, il est par cela écologique (car il valorise une ressource naturelle, il est facilement recyclable et c’est un matériaux bio-sourcé).

Il est également très léger, facilement transportable et manipulable, ce qui nous a bien aidé sur ce chantier dont d’accès est rendu difficile par la pluie et les sols détrempés.

Enfin, et j’allais dire surtout il est esthétique. C’est Charlotte et Jean-Pierre qui ont choisi ce produit pour que le sous-sol participe à l’harmonie générale de la maison. Vu d’en dessous, le rythme visuel des hourdis avec les poutres se suffit à lui même et il n’y aura besoin de rien de plus pour habiller ce côté de la maison.

Au dessus, nous travaillons de façon classique avec armature métallique et dalle de compression en béton. Ainsi, nous stabilisons définitivement la « boite béton » qu’est le sous-sol et qui devra résister à la poussée de la restanque supérieure et aux variations d’hydrométrie du sol.

Coulage au malaxeur

Une fois de plus, nous n’avons pas pu approcher du terrain avec des toupies et une pompe à béton. La dalle béton a donc été coulée en une journée à l’aide d’Eric Cicciari (terrassier à Montfort-sur-Argens) et de son malaxeur, d’un manitou et d’une équipe de 4 maçons.

Après une journée intense de manutention et de surfaçage, nous avons enfin un support, une belle dalle béton lisse, prête à recevoir notre lisse basse et l’ensemble des murs de la maison.

Nous allons profiter des prochains jours pour acheminer sur le chantier les murs que nous avons reçu au dépôt de Méounes (83) et surtout laisser sécher et durcir la dalle béton.

 

Fondations à Ponteves

Stéphane

Ou en sont nos fondations ?

Les fondations à Pontevès sont coulées !

Il a fallu du temps, une météo clémente et beaucoup d’organisation pour arriver à terminer le poste fondation à Ponteves. La pluie, les congés de fin d’année et les difficultés d’accès au chantier nous ont fait perdre bien du temps que nous allons maintenant rattraper.

 

 

Heureusement les maisons ossatures bois se montent vite et nous espérons pouvoir livrer une maison finie pour cet été. Les murs en bois sont en cours de réalisation en Belgique et la livraison est toujours prévu pour le 24 janvier. Nous aurons pour ce montage le renfort de Sébastien (l’ingénieur responsable structure de notre bureau d’étude) qui sera présent à partir de début février. Nous prévoyons en effet quelques jours de manutention pour acheminer les murs entre le bas du village et le chantier. Les rues sont étroites et il n’est pas possible de décharger notre semi-remorque à proximité du chantier.

Coulage du béton :

Avant cela, Eric (terrassement et bétons sur Montfort-sur-Argens)  est venu en renfort avec son Bobcat et un malaxeur pour couler du béton en quantité et terminer les fondations en une fois et une journée.

 

Dans la journée nous avons dû réaliser le nettoyage des fouilles (la pluie avait fait son œuvre), la ligature des aciers et le coulage. Le maçon avait prévu pour cette opération 4 équipes.

Du ciment, de l’eau et du mélange à béton à profusion, de la bonne humeur et à 16 h, nous avions terminé cette opération fondations.

Nous devons maintenant attendre quelques jours avant de débuter l’élévation du rez de jardin (en agglo à bancher). Nous avons prévu avec le maçon de tracer sur les fondations le plan d’élévation de la maison lundi matin. Si le séchage de la fondation est suffisant, le maçon débutera le montage des agglos dès le lendemain.

structure bois :

Notre objectif est de débuter le montage de la structure bois de la maison dès sa réception dans le Var fin Janvier.

 

 

Fouilles et gros béton à ponteves

Stéphane

Le tractopelliste de Montfort-sur-Argens a terminé les fouilles en 3 jours. Et les fouilles sont profondes, profondes. Sur la partie Ouest de la futur maison, le terrain est vraiment instable et Eric est descendu jusqu’au niveau préconisé par l’ingénieur sol sans pouvoir « s’appuyer sur un refus du sol », avant. Aussi nous nous trouvons avec des fouilles à plus de 2 mètres (bien plus..) que nous allons devoir couler.

La mairie de Pontevès nous a autorisé a passer avec des camions de 13 T et les centrales à Béton de La Celle et de Salernes (Var) ne peuvent nous approvisionner qu’avec 2 camions toupies de 3 m3 ce qui va faire peux face au volume nécessaire. Pour faciliter les choses, la pluie détrempée le terrain et nous devons faire extrêmement attention à un chemin récemment goudronné. Aussi, entre les difficultés logistiques des centrales à béton, les futurs congés de fin d’année et le terrain rendu glissant par les pluies, notre maçon a décider de prendre la décision radicale de couler le fond des fouilles au gros béton, à l’ancienne, à la main. Cela ne va pas être simple, mais nous ne pouvons pas prendre le risque de laisser ouvertes les fondations plus longtemps. Chaque jour pluvieux qui passe voit le risque de voir les fondations s’ébouler un peu plus.

Le maçon va procéder en 2 fois. Dans un premier temps, il va faire couler le fond des fouilles avec 1.8 à 2 m de gros béton pour stabiliser les fondations. Ensuite il ferraillera les fouilles pour couler en 1 bloc les fondations.

Une alimentation du chantier a donc eu lieu tout au long de la semaine pour l’approvisionner en ciment, mélange à béton et ferrailles. Jeudi il a moins plu et un vent important a permis de sécher un peu le chantier et le sol argileux. Vendredi, un créneau météo va nous permettre de travailler sur les fouilles.

Vendredi matin 3 équipes se retrouvent à Pontevès. Dès le matin, 3 personnes procèdent au  curage du fond de fouille et à son nettoyage pendant que 2 autres équipes préparent les bétonnières, brouettes, chemins de roulage… Les voisins du chantier nous approvisionnent en eau et en électricité pour cette opération (un grand merci à eux).

Un peu avant 10 h, les bétonnières ont commencé à tourner pour ne s’arrêter que dans l’après-midi. Grâce aux efforts de tous et à un bon moral (il en faut car combler plus de 2 m de fondations d’une aussi grande maison à la brouette apparait vite désespérant).

Le travail fut fait, et nos maçons vont pouvoir ferrailler pour couler en début de semaine les 60 derniers cm de fouilles pour réaliser les fondations de la maison. Nous espérons pouvoir terminer ces fondations en fin d’année, car le mois de Janvier va être consacré à l’élévation d’un premier niveau en béton banché qui doit recevoir début février les murs en ossature bois de la maison (le kit doit nous être livré par semi-remorque provenant de Belgique le 24 janvier). Les murs en bois ont déjà été coupés et l’assemblage aura lieu dans notre usine des Ardennes dès la reprise après les fêtes.

Le rez de jardin de la maison sera une zone technique, et d’exposition (peinture, photos et sculptures) au milieu des oliviers et le 1 er niveau sera en bois (ossature bois) avec de grandes ouvertures en galandage donnant sur les collines de Barjols jusqu’au contre-forts d’Aix en Provence. Nous y retrouverons 3 grandes chambres reliés à une pièce à vivre par une terrasse en bois longeant toute les façades sud et ouest de la maison. Au dernier niveau seul un bureau en mezzanine est accessible. Il est lui ouvert au sud sur le toit terrasse de la maison.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Ponteves)

Armatures Fréjus 4

Stéphane

Les maçons ont fini les armatures. L’accès au chantier est complexe, car les fouilles sont 3 mètres sous le niveau de la route avec un terrain très souple, aussi, il n’est pas possible de faire rentrer la pompe à béton à proximité de la plate-forme. Il est fait appel à une pompe avec un bras de 46 m, qui va nous alimenter directement de la route.

 

Le coulage sera réalisé avec 4 tours de toupies venant de la centrale de Draguignan.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

Contactez-nous
close slider
Call Now ButtonAppelez-nous });