Tag : fondations

Fondations à Nice

Stéphane

Les fondations à Nice ont débuté la semaine dernière.

Fondations béton :

Si la maison de Nice sera une maison en bois (une construction en ossature bois avec une isolation en laine de bois, voir le descriptif ) ses fondations seront elles en béton.

Terrassement :

Après une étude de sol et une étude structure du sous-bassement, la société de terrassement Olivier TP de Roquebrune-sur-Argens s’est chargée de réaliser une plateforme à la bonne altimétrie puis des fouilles implantées sous la direction des maçons de la société MGM basée à Grasse (Alpes-Maritimes).

Les terres ont été stockées en contre-bas du terrain pour créer plus tard une plate forme plus propice aux jeux des enfants et l’aménagement d’un jardin que l’actuelle succession de restanques abruptes.

Coulage des fouilles :

La société MGM a ensuite réalisé le ferraillage des fondations suivant les plans du bureau d’étude béton/structure. Les aciers des fondations bétons sont ensuite coulés à la pompe grâce à une noria de camions toupies.

Le vide sanitaire et le premier niveau sera construit en voile béton, aussi des fers d’attentes ont été positionnés pour assurer la liaison sol / fondations /murs.

Cette liaison continue est importante pour des raisons de résistance sismique de nos maisons . Nous conserverons cette continuité structurelle tout au long de la construction et nos murs en bois seront eux aussi solidarisés à la dalle du plancher et donc aux fondations bétons du bâtiment.

Vide-sanitaire :

Un voile de béton est coffré, puis coulé pour former un vide-sanitaire ventilé et isolé. Des passages (trous d’hommes) ont été préparés pour nous permettre d’intervenir lors de la construction et en cas de besoin en SAV dans la totalité de ce vide sanitaire.

Dans l’immédiat, les alimentations et les décharges d’eau seront posées par Frédéric (le plombier de Rocbaron avec qui nous travaillons souvent) sous les poutrelles, avant la pose des hourdis pour faciliter ce travail.

La pose de ces liaisons hydrauliques se fera en coordination avec les maçons de MGM Grasse, pour ne pas retarder le chantier.

Ouverture de chantier à Mouans-Sartoux

Stéphane

Nous procédons aujourd’hui à l’ouverture du chantier d’une maison en bois massif isolée par l’extérieur sur la commune de Mouans-Sartoux 06.

Ouverture officielle du chantier

Après une phase de gestation importante (pour une maison en bois, il est nécessaire de penser et anticiper la globalité du projet) ponctuée de réunions techniques et de visites du chantier, nous débutons aujourd’hui la construction.

Le panneau de chantier est présent, la mairie nous a accordé les dérogations de tonnages nécessaires au chantier et les travaux commencent.

ERDF :

Le chantier de Mouans-Sartoux 06 s’est ouvert sur un rendez-vous avec les services d’ERDF car nous allons devoir déplacer une ligne électrique qui traverse le terrain et qui serait au milieu des futures chambres de l’étage. Aussi un responsable travaux d’ERDF s’est déplacé de Cannes pour estimer la situation. Après quelques minutes de prise en compte du terrain et quelques plans, le responsable chantier d’ERDF nous propose un déplacement de la ligne aérienne ou peut-être même sa suppression (nous en serons plus la semaine prochaine après l’analyse des responsables du réseau basés à Nice).

Terrassement :

Le plan de fondation validé par le bureau d’étude est ensuite reporté sur le terrain en présence d’Eric Cicciari, notre terrassier de Montfort-sur-Argens et de Mr Dragic de l’entreprise GTM 83 (qui va réaliser le sous-bassement de la maison). Pour la maison de Mouans-Sartoux, ce plan est simple à reporter (un quadrilatère divisé en 6).

La maison est tracée, les repères marqués et Eric peut commencer les fouilles, qui vont ne lui prendre que 2 jours avec la réalisation d’un mur séparant le chantier du reste de la propriété.

  

Une partie des fondations va servir de bassin de retenu des eaux pluviales, cette partie est donc décaissée pour pouvoir accueillir dalle béton, murs banchés …

Ferraillage des fondations :

Le ferraillage est réalisé en longrines de 6 x 10 mm² pour des fouilles de 60 par 60 environ. L’ensemble des aciers sont ligaturés et des épingles de reprises sont mises en place pour liaisonner les angles et les croisements des armatures aciers.

                  

Les reprises verticales du vide sanitaire seront réalisées plus tard à l’aide de scellement chimique pour plus de précision. Cette reprise des aciers des fondations avec le VS et la dalle est importante pour une bonne réaction des maisons en cas de mouvement de terrain (le dernier séisme de Barcelonette, s’est ressenti jusqu’à Mouans-Sartoux).

Coulage des fondations de la maison :

La production de la maison bois est déjà commencée en Belgique. Le premier camion de madriers (la maison de Mouans-Sartoux sera une maison en bois massif isolée par l’extérieur en laine de bois) est prévu pour le 20 Mai.  Aussi, le chantier doit suivre son planning de réalisation. Il a été impossible de nous faire livrer sur le chantier les 60 m3 de béton nécessaires aux fondations avant le 13 Mai (les centrales à béton sont grandement perturbées par les différents ponts de ce mois de Mai) et nous ne pouvons pas attendre.

Le béton sera donc réalisé sur place par une dizaine d’ouvriers réunis pour cette tache. La journée nous à été clémente et l’ensemble des fondations a pu être coulé avant les quelques pluies de la soirée.

Je remercie les maçons d’avoir mis en place la boucle de cuivre destinée à recevoir la prise de terre de la maison pour notre électricien. Georges (électricien à Brignoles, Var) est au Canada pour voir comment  nos « Cousins Américains » construisent…

Après cette ouverture de chantier, la semaine prochaine nous devrions voir s’élever le vide sanitaire…

(chantier maison bois coté sud à Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes 06)

 

 

Fouilles et gros béton à ponteves

Stéphane

Le tractopelliste de Montfort-sur-Argens a terminé les fouilles en 3 jours. Et les fouilles sont profondes, profondes. Sur la partie Ouest de la futur maison, le terrain est vraiment instable et Eric est descendu jusqu’au niveau préconisé par l’ingénieur sol sans pouvoir « s’appuyer sur un refus du sol », avant. Aussi nous nous trouvons avec des fouilles à plus de 2 mètres (bien plus..) que nous allons devoir couler.

La mairie de Pontevès nous a autorisé a passer avec des camions de 13 T et les centrales à Béton de La Celle et de Salernes (Var) ne peuvent nous approvisionner qu’avec 2 camions toupies de 3 m3 ce qui va faire peux face au volume nécessaire. Pour faciliter les choses, la pluie détrempée le terrain et nous devons faire extrêmement attention à un chemin récemment goudronné. Aussi, entre les difficultés logistiques des centrales à béton, les futurs congés de fin d’année et le terrain rendu glissant par les pluies, notre maçon a décider de prendre la décision radicale de couler le fond des fouilles au gros béton, à l’ancienne, à la main. Cela ne va pas être simple, mais nous ne pouvons pas prendre le risque de laisser ouvertes les fondations plus longtemps. Chaque jour pluvieux qui passe voit le risque de voir les fondations s’ébouler un peu plus.

Le maçon va procéder en 2 fois. Dans un premier temps, il va faire couler le fond des fouilles avec 1.8 à 2 m de gros béton pour stabiliser les fondations. Ensuite il ferraillera les fouilles pour couler en 1 bloc les fondations.

Une alimentation du chantier a donc eu lieu tout au long de la semaine pour l’approvisionner en ciment, mélange à béton et ferrailles. Jeudi il a moins plu et un vent important a permis de sécher un peu le chantier et le sol argileux. Vendredi, un créneau météo va nous permettre de travailler sur les fouilles.

Vendredi matin 3 équipes se retrouvent à Pontevès. Dès le matin, 3 personnes procèdent au  curage du fond de fouille et à son nettoyage pendant que 2 autres équipes préparent les bétonnières, brouettes, chemins de roulage… Les voisins du chantier nous approvisionnent en eau et en électricité pour cette opération (un grand merci à eux).

Un peu avant 10 h, les bétonnières ont commencé à tourner pour ne s’arrêter que dans l’après-midi. Grâce aux efforts de tous et à un bon moral (il en faut car combler plus de 2 m de fondations d’une aussi grande maison à la brouette apparait vite désespérant).

Le travail fut fait, et nos maçons vont pouvoir ferrailler pour couler en début de semaine les 60 derniers cm de fouilles pour réaliser les fondations de la maison. Nous espérons pouvoir terminer ces fondations en fin d’année, car le mois de Janvier va être consacré à l’élévation d’un premier niveau en béton banché qui doit recevoir début février les murs en ossature bois de la maison (le kit doit nous être livré par semi-remorque provenant de Belgique le 24 janvier). Les murs en bois ont déjà été coupés et l’assemblage aura lieu dans notre usine des Ardennes dès la reprise après les fêtes.

Le rez de jardin de la maison sera une zone technique, et d’exposition (peinture, photos et sculptures) au milieu des oliviers et le 1 er niveau sera en bois (ossature bois) avec de grandes ouvertures en galandage donnant sur les collines de Barjols jusqu’au contre-forts d’Aix en Provence. Nous y retrouverons 3 grandes chambres reliés à une pièce à vivre par une terrasse en bois longeant toute les façades sud et ouest de la maison. Au dernier niveau seul un bureau en mezzanine est accessible. Il est lui ouvert au sud sur le toit terrasse de la maison.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Ponteves)

Armatures Fréjus 4

Stéphane

Les maçons ont fini les armatures. L’accès au chantier est complexe, car les fouilles sont 3 mètres sous le niveau de la route avec un terrain très souple, aussi, il n’est pas possible de faire rentrer la pompe à béton à proximité de la plate-forme. Il est fait appel à une pompe avec un bras de 46 m, qui va nous alimenter directement de la route.

 

Le coulage sera réalisé avec 4 tours de toupies venant de la centrale de Draguignan.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

fondations Frejus 3

Stéphane

En suivant le tracé établi, le terrassier creuse les fondations de la maison.

Notre maçon ferraille ensuite suivant les préconisations de l’étude de sol et du DTU13-12 sur le projet de construction.

L’armature est réalisée en 6 x 10 mm pour une fouille de 60 x 50 cm.

Les aciers sont ensuite ligaturés et les attentes verticales fixées dans l’attente du coulage.

 

Les fondations sont prêtes pour le coulage des bétons.

(chantier la maison bois coté sud PACA Var 83 commune de Fréjus)

 

Contactez-nous
close slider
Call Now ButtonAppelez-nous });