Tag : assemblage

Construction de la maison

Stéphane

Nous voici à pied d’œuvre pour débuter la construction de la maison en bois massif, sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, dans le Var. Les madriers ont été livrés il y a quelques jours sur le chantier. Nous avons attendu pour commencer le montage :

  1. que la dalle en béton soit suffisamment sèche pour fixer les équerres  métalliques qui ancrent et positionnent notre lisse basse (le 1er rang de nos murs en bois)
  2. que la météo soit plus clémente et nous permette un accès plus facile au terrain, et des conditions de travail moins…. humides.

Assemblage du kit bois

La construction d’une maison en bois massif débute par la mise en place de la poutre de sol (elle est dénommée lisse basse et numérotée S1 dans notre société).

Pose de la lisse de sol

Cette poutre de sol est réalisée avec un madrier en épicéa contre-collé puis protégé. Cette protection est de 2 ordres :

  1. la poutre est auto-clavée en classe 4 (protection permanente à l’eau) car peut être au contact d’eaux stagnantes durant tout le chantier et elle sera recouverte de béton (chape de carrelage) lorsque la maison  sera terminée.
  2. la poutre est également protégée par une membrane (Diba) pour la protéger des insectes et des remontées d’eau.

La lisse de sol est tout d’abord positionnée sur la dalle suivant le plan de répartition des pièces de la maison de façon rapide, pour vérifier que l’ensemble est correctement préparé.

Ensuite nous allons procéder à un long travail de calage et de préparation. Durant cette phase, nous devons positionner et fixer l’ensemble des lisses. En effet c’est cette poutre S1 qui va conditionner le reste du montage. Dans une construction en bois massif, il est en effet difficile de corriger un départ mal préparé. Les madriers sont en effet assemblés par un système d’encoches (tenons et mortaises) directement l’un sur l’autre. Aussi, la moindre erreur d’angle ou d’axe sur la poutre de départ va se répercuter jusqu’à la toiture.

Pour éviter cela, les poutres sont calées suivant 3 axes :

  1. dans un premier temps les poutres sont précisément installées et positionnées sur la dalle, suivant le plan de montage (vérification des côtes et des diagonales). Ce travail est facilité par l’usinage des bois dans lequel ont retrouve les entailles destinées à recevoir les murs perpendiculaires. Lorsque les poutres sont en place, elles sont calées provisoirement.
  2. dans un second temps, nous mettons l’ensemble des poutres à la même hauteur en partant du point le plus haut de la dalle de compression. (en effet une dalle n’est jamais parfaitement plane et nous devons récupérer cet écart.
  3. Enfin nous vérifions les dévers des poutres et rectifions l’ensemble pour avoir une base de pose parfaitement horizontale.

Quand ce travail de réglage est terminé, l’ensemble est définitivement fixé à la dalle, puis les espaces existants entre la dalle et le bas des madriers est comblé avec un mortier incompressible afin de reprendre le poids de la maison de façon homogène.

Elévation des murs

A partir de la poutre de sol, l’élévation des murs est la partie la plus rapide de la construction de la maison en madriers. Chacun de nos murs, préalablement défini en détail sur notre logiciel de dessin, est coupé par une machine à commande numérique.

Ainsi, les murs nous arrivent sur chantier sous la forme d’un gros paquet cadeau. Dans chaque paquet, se trouve les madriers d’un mur, prêts à être assemblés. Les madriers portent une étiquette d’identification, avec un double numérotage (le numéro du mur sur le plan général de la maison et le son numéro de rang, sa position, dans le mur).

Ainsi, après une phase un peu longue de réglage de la première lisse, il est possible le monter le reste des murs en très peu de temps. A St-Maximin, nous mettrons 1 semaine pour réaliser cette tache, avant d’organiser la réunion de second œuvre ce vendredi.

Saint Maximin, Rougiers Var 831 70 , maison en bois massif finition enduits et bardage

 
Notre adresse en région PACA :
4 avenue Marcel Pagnol, l`Atrium B, 13090, Aix-en-Provence
 
04.94.723.723. contact@maisonboiscotesud.com

 

 

 

Intempéries à Ponteves

Stéphane

La pluie tombe sur le Var et les intempéries à Pontevès freinent le chantier. Depuis plus d’un mois maintenant, il pleut sur la Provence comme il n’avait encore jamais plu depuis 1910 ! La côte Varoise a subi une inondation de plus, et après la catastrophe de 2010 à Draguignan, c’est de nouveau les villes de Hyères les Palmiers, La Londe, Le Lavandou… qui sont classées en zone de catastrophe naturelle.

 

Chantiers compliqués !

Pas un M² des terres du Var sont épargnés et bien sûr les intempéries nous freinent et nous bloquent sur tous nos chantiers. Ainsi à Pontevès, nous devons jongler entre les jours de pluies et les problèmes de stabilité du terrain. L’eau a totalement bouleversé notre planning de chantier.

Au tout début il y a eu les jours où il était compliqué de travailler. Très vite le terrain s’est gorgé d’eau et l’argile aidant, les accès sont devenus complexes et les livraisons impossibles.

Enfin les orages ont causé des glissements de terrains (emportant avec eux les murs en banches pas encore coulés ) et noyés les ouvrages sous 20 cm d’eau.

Poursuivre le travail :

Il a fallu à tous (nos clients, nos maçons, notre terrassier, nos fournisseurs et notre équipe) des trésors de patience, de bonne humeur et d’esprit d’adaptation pour garder le cap.

Sur le chantier de Pontevès, il a tout d’abord lutter contre la colline qui s’écroulait sur le mur arrière du sous sol de la maison.

Nos clients habitent, le temps de la construction dans un cabanon jouxtant le chantier. Ainsi, Charlotte et Jean-Pierre nous ont tenu informés de la situation. Nous avons donc profité des maigres périodes de « beau temps » pour intervenir.

Dans un premier temps Jean-Pierre a réussi à canaliser une résurgence d’eau qui venant des restanques supérieures. C’est dur à croire, mais de simples failles dans le terrain se sont transformées en torrent, et les fondations de la maison en bassin.

Ensuite Eric Cicciari (terrassier à Montfort sur Argens) a fait des miracles avec sa mini-pelle. Il a réussi à dégager le mur, évacuer quelques tonnes de terre et de boue dans des conditions acrobatiques plus proches de Koh-Lanta que celle de la réalisation de l’autoroute A8 ! Il a travaillé dans des conditions, à la limite de la sécurité, que peu d’entreprises auraient acceptées.

Les maçons ont mis beaucoup de bonne volonté et de travail pour revenir à la situation initiale. Ils ont déposés les murs et les ferraillages à l’arrière de la maison, pour finir de nettoyer le bas des murs par l’intérieur. Nous avons a nouveau dû attendre 2 jours sans pluie, pour remonter ces murs, et les couler au bob-cat et au malaxeur (les toupies ne peuvent toujours pas s’approcher du chantier à cause des intempéries).

Continuer à bâtir la maison :

Nous jonglons toujours avec la météo, la boue et les intempéries pour avancer la construction. Nous avons 2 objectifs en ligne de mire, pas forcement compatibles en terme de planning. Nous voulons étancher et drainer le mur arrière de la maison et réaliser la dalle de la maison. Le problème est qu’il sera plus simple de réaliser le drain en faisant passer les engins par l’avant du sous-sol, mais qu’en faisant cela nous ne pouvons pas avancer sur la construction de cette dalle béton (pose des poutres pré-contraintes, des poutrelles, des hourdis bois et finalement ferraillage et coulage du béton).

Il faut choisir une option en fonction des plannings, de la météo et de l’état du terrain.

Nous avons pu travailler une journée à 7 compagnons pour réaliser l’étanchéité du murs (enduit étanche, pose d’un goudron d’étanchéité, puis soudage à chaud d’un complexe étanche lourd) et sa protection (cunette basse et delta MS). Il nous reste à réaliser le drain.

Pré-assemblage des murs en bois :

La partie bois de la maison est elle totalement terminée. Les murs ont été préparés en atelier dans le hall 2 de notre usine des Ardennes Belges. Cette pré-construction nous permet d’obtenir des murs d’une qualité parfaite (en dimension, composition..). Le travail à l’abri des intempéries et avec l’aide de machines lourdes et de machines à commande numériques (speed-cit, K2, robots, chariots roulants..) nous aide à réussir une construction homogène, contrôlée et d’obtenir pour un coût maîtrisé des murs parfaits.

Toutefois les murs de cette maison sont maintenant en attente de livraison depuis de longues semaines et commencent à encombrer les halls de stockage (ils sont déjà sur des remorques-plateaux). Aussi, nous venons de prendre la décision de procéder à la livraison du kit de construction bois et de le mettre à l’abri des intempéries dans le dépôt du centre-Var.

Nous l’acheminerons de là, jusqu’au chantier quand les conditions météo et l’avancement du chantier le permettront. Assez vite nous l’espérons !

 

 

 

 

 

 

Call Now ButtonAppelez-nous
Contactez-nous
close slider