RT2012

Suite au grenelle de l’environnement, la performance des bâtiments en matière de consommation d’énergie a été prise en compte avec pour objectif de la faire baisser considérablement. Dès le 1er janvier 2013, la RT2012 prévoit l’arrêt de la norme BBC pour la remplacer par cette nouvelle réglementation Thermique. La RT2012 s’applique désormais à toutes les maisons neuves, de façon obligatoire.

RT2012 Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la RT2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/m² de SHON RT/an en moyenne.

image1

La RT2012 est rentrée en vigueur au 1er janvier 2013 vise à durcir les caractéristiques que les maisons neuves doivent atteindre. Tous les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2013 doivent respecter ces 4 exigences :

1. Efficacité énergétique :

Définie par le coefficient Bbiomax  ( besoins bioclimatiques du bâti), cette exigence impose une limitation simultanée du besoin en énergie pour les composantes liées à la conception du bâti ( chauffage, refroidissement et éclairage), imposant ainsi son optimisation indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre.

Pour cette part de la RT2012, c’est l’orientation du bâtiment (apports solaires), sa compacité, l’efficacité de son enveloppe isolante (murs, toiture et sol), l’absence de ponts thermiques et ses vitrages qui vont permettre d’atteindre un bon résultat.

Bbio = 2x besoin chauffage + 2x besoin ECS + 5x besoin éclairage

2. La consommation énergétique du bâtiment

Définie par le coefficient Cepmax, portant sur la consommation de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires. La valeur du Cepmax s’élève à 50 kWh/m².an d’énergie primaire, modulé selon la localisation géographique, l’altitude.

Cep = chauffage + ECS + éclairage + climatisation (option) + auxiliaires (ventilation, chauffage)

Cette exigence impose le recours à des équipements énergétiques à haut rendement.

En effet la notion d’énergie primaire (cep = pour la RT2012 Consommation d’Energie Primaire) est primordiale dans le calcul des équipements de production des énergies nécessaires au fonctionnement de l’habitation. La réglementation prend ainsi en compte la façon dont est produite l’énergie de base, le rendement de cette production et la perte « en ligne » de cette énergie. Ainsi l’électricité est très fortement pénalisée par son rendement de production et de transport. Le recours à des éléments de chauffage électrique à « effet joule » est donc a éviter.

image2

la Cep est modifiée suivant 8 zones géographiques et l’altitude de la maison à construire.

Le plus souvent nos maisons sont construites en zone H3 ou H2d.

3. Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.

Définie par la Tic ( température intérieure conventionnelle) dont la valeur doit être inférieure à une valeur de référence. Cette valeur correspond à la température intérieure atteinte après 5 jours chauds. Cette Tic doit être dans le cadre de la RT2012 inférieure à la Ticref (Tic de référence). En effet, la RT2012 réclame des maisons étanches et très isolés, aussi le risque est d’avoir une enveloppe extrêmement performante en hiver mais qui peut rester chaude dès les beaux jours. Il convient donc d’étudier toutes les stratégies pour garder dans notre région une maison tout aussi confortable en été qu’en hiver.

Pour cela nous pouvons jouer sur  plusieurs leviers, comme l’organisation des pièces dans la maison, son orientation, son inertie thermique et sa ventilation naturelle (nocturne surtout). La RT2012 prend également en compte des éléments de protection architectural comme des avancées de toiture, des pergolas, des brises soleil, des stores externes, des vitrages a contrôle solaire…

La conception thermique des maisons doit être prise en compte très tôt et très sérieusement (en collaboration avec le bureau d’étude thermique en charge du dossier RT2012)  pour arriver à une maison agréable en climat méditerranéen. En effet, une méconnaissance des ces principes va réclamer une climatisation régulière de la construction, ce qui va à l’encontre des objectifs de la RT2012, des émissions de Co2 et de votre budget de fonctionnement.

4. Administratif.

Pour obtenir le label RT2012, il est nécessaire d’obtenir 2 attestations :

permis_de_construire_rt_2012

La 1ere attestation  doit être jointe au permis de construire lors de son dépôt en mairie (PCMI14-1) . Les paramètres de la RT2012 doivent donc être pris en compte dès la conception initiale et le dessin  de la maison.Ce Cerfa devra indiquer :

Les 3 paramètres  RT2012 (bbiomax, Cepmax et Ticref) doivent être estimés et la surface de la construction calculée (SHON RT).

La surface des vitrages qui devront être d’au minimum 1/6 de la surface SHON RT (pour assurer un éclairage naturel optimum).

La production de l’énergie de la maison avec au moins le recours à une énergie renouvelable sur un poste (ECS, Chauffage…).

INFILTROMETRIE

La 2eme attestation, la plus importante, est à produire à la fin du chantier ou nous devons faire réaliser par un organisme externe un test d’infiltrométrie (pour vérifier l’étanchéité à l’air de l’enveloppe). Un technicien agrée valide la conformité des informations données par l’étude thermique du BET avec celle relevée dans la maison finie (isolants utilisés, émetteurs de chauffage, VMC…) et nous remet cette attestation sous la forme d’un rapport.

http://www.territoires.gouv.fr/la-reglementation-thermique-2012